Dubaï va construire le plus gros aéroport du monde

United Arab Emirates defence minister Sheikh Mohammed Bin Rashid Al-Maktoum (4L) looks at a model of the new Dubai airport, under construction at Jebel Ali, at the Dubai Air show November 20, 2005. Airline Emirates placed a $9.7 billion order for the wide-bodied Boeing Co. 777 planes on Sunday in a deal that kicked off the Dubai air show and underscored the Gulf's surging airline sector. REUTERS/Caren Firouz
Partage avec tes amis

La course à la démesure bat encore des records à Dubaï. Après les tours géantes, l’émirat a inauguré dimanche 3 novembre 2013 « Al Maktoum », le plus grand aéroport au monde, qui pourra à terme accueillir 160 millions de passagers par an. Un avion de la compagnie à bas prix Wizz Air de Hongrie, en provenance de Budapest, a atterri en milieu de journée sur le tarmac de l’aéroport, marquant, pour la première fois, l’ouverture au trafic passagers de l’aéroport, inauguré en 2010 pour la seule activité cargo.

dubai 1

 

Un projet pharaonique

Conscient de sa position stratégique entre l’Europe et l’Asie, Dubaï a depuis longtemps misé sur le trafic aérien, faisant de son aéroport international un hub incontournable entre le vieux continent et les grandes métropoles de l’Extrême-Orient.

L’émirat de Dubai vient de valider un projet d’investissement de 32 milliards de dollars pour l’extension de l’aéroport Al Maktoum visant à en faire le premier aéroport du monde d’ici à quelques années. Une stratégie expansionniste partagée par d’autres pays du Golfe et qui pousse les hubs américains et européens dans leurs retranchements. Pour l’heure, ce nouveau projet pharaonique ne dispose que d’une capacité de 5 millions de passagers par an.

dubai 7

Le deuxième aéroport de Dubaï fait partie intégrante du Dubaï World Trade Center, un immense complexe commercial à l’échelle d’une petite ville, à 50 km du centre ville de Dubaï, qui s’étend sur 140 km² et inclut une cité logistique, une cité de l’aviation, une zone commerciale et résidentielle et une cité du golf.

Paul Griffiths, le directeur général des aéroports de Dubaï, cité par CNN, a déclaré : « Nous franchissons une étape décisive pour assurer notre avenir en construisant un tout nouvel aéroport qui ne va pas seulement nous apporter la capacité dont nous aurons besoin dans les décennies à venir mais aussi des installations aéroportuaires de pointe qui vont révolutionner l’expérience des passagers ».

dubai 5

 

160 millions de passagers d’ici 2028

Ouvert en 2010, l’aéroport a amorcé ses activités avec du transport de fret (marchandises), il en sera autrement au cours de la prochaine décennie. Le plan d’investissement qui vient d’être validé a pour objectif de construire des infrastructures capables d’accueillir 120 millions de passagers en 2022 et jusqu’à 200 millions en 2050.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, la première phase du projet dubaïote, qui s’étendra sur six à huit ans, prévoit à elle seule la construction de deux terminaux et cinq pistes parallèles suffisamment espacées les unes des autres pour être utilisées en même temps. Ces installations, qui s’étendront sur une surface de 56 kilomètres carré, auront notamment la capacité d’accueillir 100 Airbus A380 simultanément.

dubai 9

Trois compagnies ont déjà signé

Jazeera Airways, compagnie à bas prix koweïtienne, entamera le 31 octobre 2013 une desserte quotidienne avec Koweït, et Gulf Air, le transporteur national de Bahreïn, sera à partir du 8 décembre 2013 la première compagnie classique à opérer des liaisons quotidiennes avec le deuxième aéroport de Dubaï.

dubai 6

D’autres compagnies devraient suivre « dans les prochains mois », a dit Paul Griffiths, PDG de Dubai Airports, rappelant que pour le fret, 36 compagnies aériennes opèrent actuellement à Al Maktoum International, contre un ou deux opérateurs en 2010. « C’est le début historique d’un plan à long terme pour édifier le plus grand aéroport au monde, répondre à l’énorme croissance du trafic passagers et contribuer au développement économique et social de Dubaï », a déclaré cheikh Ahmed Ben Saïd Al-Maktoum, le président de Dubai Airports.

De plus, Emirates, la très dynamique compagnie de Dubai devrait transférer ses opérations vers l’aéroport Al Maktoum vers le milieu des années 2020, ce qui pourrait encourager bon nombre d’autres compagnies à faire de même. En effet, le Dubai International Airport a vu sa fréquentation augmenter de 15% par an en moyenne depuis sa création en 1960 et devrait accueillir 100 millions de passagers en 2020. Cependant il ne pourra pas augmenter ses capacités au-delà de ce seuil pour des raisons géographiques. L’aéroport Al Maktoum, lui, implanté en plein désert, ne sera pas soumis à ces contraintes. C’est pourquoi la direction de Dubai Airports a pour objectif de transférer une grande partie du trafic vers ce nouveau hub.

dubai 8

 

Les transporteurs occidentaux sous pression

Les Etats du Golfe se sont imposés comme des acteurs majeurs du secteur en créant des compagnies et des hubs internationaux, qui mettent aujourd’hui sous pression les transporteurs occidentaux. Ainsi, Emirates dispose de la plus importante flotte de longs courriers de la planète et son hub est prêt à dépasser celui de Londres en nombre de passagers internationaux.

Pour beaucoup d’aéroports en Europe et aux États-Unis, le problème de la capacité est un frein majeur au développement. L’aéroport d’Heathrow à Londres par exemple, fonctionne actuellement au maximum de sa capacité et mène une campagne très difficile pour construire une nouvelle piste et répondre ainsi à une demande croissante.

Contrairement à Heathrow et à d’autres aéroports européens et américains, l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle n’a pas de problème de capacité. Prévu pour 79,3 millions de passagers par an, il en a accueilli 62 millions en 2013 et ne devrait pas arriver à saturation avant 2023-2025, selon Aéroports de Paris.

dubai 10

 

Handicap : 50 km de trop

L’aéroport « va jouer un rôle vital dans le développement futur de Dubaï comme un centre commercial, de transport, de logistique et une destination touristique » a affirmé Ahmed Ben Saïd Al-Maktoum, directeur de Dubaï World, lors de l’inauguration du terminal passagers dimanche.

Situé à une cinquantaine de kilomètres au sud du centre de la ville de Dubaï. La distance qui le sépare de la ville de Dubaï représente, pour l’instant, le principal handicap de l’aéroport d’Al Maktoum. Bien plus que la distance entre l’actuel aéroport international de Dubaï et la ville. Restera à rassurer les passagers craignant le trajet jusqu’à la capitale de l’émirat.

dubai 3

Vous en pensez quoi de ce gigantesque projet ? Tout à fait « Dubaï » non ?

Source

Partage avec tes amis
Mots clés associés
, ,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Célia

Les 10 meilleures villes d’Europe pour des vacances à vélo

Si on savait que le vélo était un mode de vie et...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *