Bientôt des casques de réalité virtuelle dans les avions AirBus ?

Partage avec tes amis

Un casque réalité virtuelle dans les avions Airbus ?  Mais pourquoi faire ? Si pour certains prendre l’avion est d’une facilité déconcertante, force est de constater que pour certaines personnes la traversée à bord d’un avion s’avère être une réelle difficulté. A mesure que les sièges de classe « éco » perdent en robustesse et que les toilettes des avions réduisent de taille, le sentiment de voyager en prison peut parfois vous habiter si vous avez à supporter un vol « low-cost » pendant plus d’une heure. Comment remédier à ces crises de paniques dont sont parfois sujet certains clients des grandes compagnies ? En effet, des solutions comme regarder un film ou distribuer à manger ne suffisent pas et il faut alors penser à d’autres options. Airbus pense avoir trouvé la solution.

La réalité augmentée est une technologie que l’on retrouve surtout dans les jeux vidéos. Pourtant, Airbus aimerait utiliser cette technologie pour améliorer le voyage de ses passagers.

Airbuscasque 6

Un casque tout confort

Airbus ne manque pas d’imagination, le constructeur ne semble pas avoir mis à la trappe toute considération relative au confort de ses passagers : après avoir breveté le siège strapontin, le constructeur a travaillé sur un appui-tête/casque où seraient diffusés des divertissements : films, musiques… et même des odeurs afin de créer une véritable « isolation sensorielle ». Prêt à tout pour faire oublier à ses passagers qu’ils sont assis sur des sièges de plus en plus misérables, Airbus travaille activement sur ce projet de casque qui veut les déconnecter de leur environnement immédiat, le temps du vol, qui deviendrait alors plus vivable. « Le casque dans lequel le passager logera sa tête lui permettra d’être isolé de manière sensorielle de son environnement extérieur » précise le brevet déposé aux autorités américaines pour cette invention.

S’il n’est pas question de l’Oculus Rift, des dessins assez sommaires de ce brevet récemment déposé par l’avionneur montrent en effet des casques intégrés aux repose-têtes des sièges, qui ne sont pas sans rappeler les casques chauffants des salons de coiffure, pour une parfaite mise en plis ! À la différence qu’au lieu de sécher les cheveux des voyageurs, ils proposent une isolation sensorielle de l’environnement extérieur, comme vous pouvez le constater dans le dessin illustrant le brevet ci-dessous.

Airbuscasque 2

Une idée ingénieuse

L’idée de ce casque serait de pouvoir transporter les passagers dans une autre réalité virtuelle. Cela pourrait être une bonne idée pour calmer le stress de certains passagers qui pourraient alors s’évader dans une autre dimension pour les quelques heures de vols. A contrario, on peut tout de même se demander si le fait d’être « enfermé » dans un tel casque ne risquerait pas de rendre certains passagers sujet à la claustrophobie. Des tests s’imposeraient sûrement pour valider l’idée, car en effet il s’agit bien d’une idée, brevetée et protégée par AirBus, mais il n’est pas du tout sûr que de tels casques arrivent prochainement sur le marché des avions de ligne.

Tant de question reste encore en suspens, par exemple pourrons-nous jouer à des jeux vidéos ? Pourrons-nous regarder un film en 3D ? Il est d’ailleurs probable qu’il sera dans un premier temps proposé aux clients premium des lignes à grandes distance, et non pas généralisé sur toutes les compagnies et toutes les formes de vols.

Airbuscasque 1

Une multitudes d’activités

Ce casque rappelle un peu les Google Glass, en intégrant en plus des écouteurs et un micro, sa visière fera office d’écran pour regarder des émissions de télé ou des films mais aussi pour jouer à des jeux vidéo. Dans la vision d’Airbus, le casque sera muni d’écouteurs intégrés au casque, qui devrait permettre de regarder des films en 3D grâce à des lunettes spécialisées pour le visionnage. Outre le simple divertissement, ce casque peut également permettre aux voyageurs les plus sérieux de travailler efficacement en plein vol, grâce à un clavier virtuel et à une paire de gants dotés de capteurs de mouvements. La possibilité d’offrir plusieurs environnements olfactifs est également à l’étude, sans oublier, bien sûr, d’ajouter un ventilateur.

Pour l’instant, cette idée n’est qu’au stade du projet. Une mise au point puis une validation par les autorités du monde aéronautique seront donc indispensables avant les premiers essais…

Airbuscasque 3

Un projet encore très futuriste

Comme expliqué précédemment, il ne s’agit que d’un brevet et rien ne garantit que ces produits verront le jour, ou du moins pas forcément sous cette forme. Mais le fait qu’Airbus s’intéresse à la réalité virtuelle prouve une fois de plus que son avènement se fait de plus en plus proche.

Le projet n’en est encore aujourd’hui qu’à son commencement, et il peut paraître aussi astucieux qu’inquiétant. Inquiétant, car, à bien y réfléchir, il semble tout de même assez triste d’avoir recours à un casque modifiant la réalité et l’environnement des passager pour oublier tous les désagréments d’un vol long-courrier (exception : pour le bébé qui pleure à côté de vous c’est pas mal). Et très astucieux, car il s’agit certainement d’une des seules manières de rendre les vols en classe « éco » un peu plus agréables.

De multiples embûches bordent encore le chemin qui permettra de profiter un jour de ce casque en plein vol. Équiper les avions Airbus d’un tel objet inclurait de chambouler les réglementations drastiques en vigueur dans l’aviation civile américaine. Il faudrait de plus que les compagnies aériennes manifestent un intérêt pour ces casques et qu’elles les mettent à disposition de leurs passagers.

Airbus planche sur l’avion du futur côté passagers depuis quelques temps, et avait déjà présenté des concepts futuristes. On voit ci-dessous un toit transparent permettant d’admirer le ciel, pas terrible si vous vous crashez on est bien d’accord, mais une idée plutôt pas mal dans le fond.

Airbuscasque 4

Chez Voyage Insolite, on pense véritablement que de tels casques pourraient voir le jour dans les transports aériens. Ces derniers pourraient vraiment être une alternative très intéressante pour les vols de longue durée. Qui sait peut-être dans une trentaine d’années ?

Mais il faut tout de même admettre qu’en matière de communication il y a mieux, on ne sait jamais le voisin de gauche peut ronfler et celui de droite vouloir engager la conversation… Paradoxalement, le terme « se déconnecter » est employé, avec un casque de réalité virtuelle sur la tête on a du mal à visualiser, surtout dans un futur qui se veut ultra connecté. Vous en pensez quoi ?

Source

Partage avec tes amis
Mots clés associés
, ,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Célia

Les 10 meilleures villes d’Europe pour des vacances à vélo

Si on savait que le vélo était un mode de vie et...
Lire plus

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *