J’ai testé la poutine à Paris !

maison poutine paris
Une poutine à Paris ? Oui il est possible de se faire plaisir en plein Paris avec ce plat iconique du Québec.
Partage avec tes amis

Si vous avez déjà fait un petit tour du côté du Québec dans votre carrière de voyageur, vous savez que poutine n’est pas seulement un nom de dictateur dirigeant russe. Non la poutine c’est aussi le plat iconique et insolite des québécois, un plat fait pour bien caler et se réchauffer en hiver : frites, fromage fondu et sauce brune. Bim. Et si je vous disais qu’on trouve la poutine à Paris ?!

maison poutine paris
Moi, quand je commence ma poutine (ouais ça fait un peu peur)

J’ai vécu 6 mois à Montréal et mon premier dîner après avoir atterri au Canada avait été une poutine. Ne connaissant pas le nom, m’étant « réfugié » dans un Mc Do, j’avais tenté ce plat inconnu au bataillon. Depuis je garde une certaine tendresse (si, si, j’ai des sentiments pour mes repas) pour ce plat pas comme les autres.

Et quand j’ai vu  que la poutine débarquait à Paris, j’ai voulu m’offrir un petit revival québecois avec la Maison de la Poutine. Une adresse que  je vais ajouter à ma liste de resto insolites à Paris !

une mini chaîne de restauration rapide… insolite !

Une poutine c’est quoi  ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la poutine n’est pas vraiment un plat traditionnel de trappeurs du Mont Tremblant. Non ce plat d’une légèreté reconnue (ton cholestérol prend un méchant coup), nous vient tout droit des années 60.

Plusieurs légendes entourent ce plat souvent moqué. La plus plausible sur son origine serait celle de Drummondville. C’est le restaurant Le Roy Jucep qui clame haut et fort la paternité du plat : 1964 Jean-Paul Roy, le patron sert pour la première fois, des patates frites avec du fromage et de la sauce. Une sorte de pudding, créé par son cuisinier « Ti-Pout’. La poutine était née.

Concrètement on est donc sur des frites, sur lesquelles on met du fromage « couic-couic », du cheddar frais en fait, et une sauce brune. Le fromage fondant au contact des frites, le mélange avec la sauce en fait un plat assez costaud.

Si jamais vous passez à Montréal d’ailleurs,, jetez un oeil aux activités insolites à Montréal qu’on vous a sélectionné.

Où manger une poutine à Paris ?

Alors oui, Paris n’a pas attendu la Maison de la Poutine pour s’offrir une bonne poutine. Chaque année à la fête du Québec, des stands de poutine vous accueillent les bras ouverts devant l’ambassade du Canada. Mais une fois l’an, ça reste un peu long à attendre.

L’autre option c’est de se retrouver au Moose à Odéon, un superbe pub canadien où j’avais organisé un Apéro du Jeudi. Sur la télé, les matchs de hockey, dans les verres de la binouze made in Canada et dans les plats des burgers et des poutines. Excellentes d’ailleurs.

Mais sorti de ces deux lieux, point de poutine, notamment rive droite. La Maison de la Poutine a réparé cette injustice.

Une maison pour la poutine

Certes la chaîne a servi ses premières poutines en 2017 à Montorgueil. Mais je suis plutôt du genre patient, et j’ai attendu d’avoir ma Maison de la Poutine, dans le 11ème pour pouvoir tester le concept.

maison poutine paris

Les trois entrepreneurs qui se sont lancés dans l’aventure, Erwan Caradec, Florent Steiner & Guillaume Natas ont voulu rendre accessible la poutine à tous. Et c’est vrai que le plat se prête tout particulièrement à une restauration rapide, sur place ou à emporter : tout se met dans un bol et c’est prêt rapidement.

maison poutine paris

L’ambiance et la déco sont bien chiadées : peut-être un poil trop stéréotypé pour moi et loin du Québec mais le concept est complet et le lieu avenant.

maison poutine paris maison poutine paris

Evidemment, le menu ne comporte pas qu’une poutine, et on retrouve tout plein d’accompagnements différents, qui m’ont tous fait envie. Mais il fallait choisir.

J’ai jeté mon dévolu sur l’une des poutines du moment : la Joyeux Anniversaire. D’une part parce que j’aime les anniversaires et d’autre part, visez un peu le morceau : oeuf poché, girolles, champignon de Paris et bacon. La belle vie façon Québec.

maison poutine paris

Mon acolyte du jour quand à elle s’est laissée tenter par la Légumeuse d’automne tout en finesse : butternut, châtaigne, pickles d’oignon, piment d’Espelette, sauce au légume.

maison poutine paris

Pour faire glisser tout ça, une petite bière canadienne à base de sirop d’érable n’est pas de refus.

Verdict

Je n’ai pas été déçu et j’ai très envie d’y retourner. La carte est sympa, les produits de qualité et je me retenterais bien quelques poutines originales. Voir même pourquoi pas organiser un Apéro Poutine ?! Après je trouve que c’est compliqué d’y faire sa cantine : le plat est vraiment roboratif. Bon mais c’est vraiment complet et copieux.

Seul petit bémol, mais je pense que ça touche la restauration en général à Paris : alors qu’il n’y avait pas grand monde dans le restaurant, il y a eu quand même un peu d’attente : les Deliveroo et autre Uber Eats préemptaient le comptoir. Je trouve toujours dommage que le service de livraison empiète, voir gêne, le service en salle : cela voudrait dire qu’il vaut mieux se faire livrer que de venir manger.

Maison de la Poutine
82, avenue Parmentier 75011 Paris
11, rue Mandar 75002 Paris
140, rue Mouffetard 75005 Paris

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Le parc Astérix nous prépare une attraction de fou furieux : Toutatis

Le parc Astérix est bien connu pour ses attractions à sensations fortes....
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *