Des rizières Japonaises reconverties en « galeries d’art » éphémères

Partage avec tes amis

Aux premiers abords, les grains de riz ne servent pas à grand chose, à part à être mangés bien sûr. On en convient. Mais si vous allez au Japon et que vous passez par la ville rurale d’Inakadate, vous vous rendrez compte qu’on peut tout de même en faire, des choses, dans une rizière. Et plus particulièrement juste avant les moissons. Vous ne voyez pas ? C’est normal, mais on vous explique. Une fois par an, les agriculteurs de cette petite ville située dans le district de Minamitsugaru s’adonnent à une forme d’art qui, on peut le dire, sort du commun : le Tambo Art. Le principe : former des dessins dans les champs de riz, à l’aide des différentes couleurs que prennent les variétés plantées.

tambo_art_dessins_champs_riz_japon

Des œuvres insolites et intelligentes

L’idée de lancer ces œuvres d’art insolites est née en 1993, lorsque les Japonais d’Inakadate se sont rendus compte que leur petit village, pourtant très charmant, n’attirait pas réellement les foules. Pendant une réunion du comité du village, un peu comme une réunion de crise dans les grandes entreprises, un petit génie a eu l’idée d’exploiter ce que les Japonais savent faire le mieux : le riz. Eh oui, quand la nature vous fait don de quelque chose, il ne tient plus qu’à vous d’en faire bon usage !

tambo_art_dessins_champs_riz_japon3

Et bon usage, les agriculteurs Japonais n’ont pas perdu de temps pour en faire : à l’aide de modèles de canevas dessinés au préalable dans les champs, et de différentes variétés de riz, ces derniers sont parvenus à créer des nuances de couleurs qui, placées au bon endroit, font apparaître comme par magie des illustrations de façon très nette. Grâce à ce moyen d’expression artistique jamais vu, les habitants du village ont donc progressivement donné vie à des œuvres en pleine nature, qui s’étendent sur des champs de plus de 15 000 mètres carrés.

tambo_art_dessins_champs_riz_japon2

Une nouvelle façon de faire de l’art

Après ça, les touristes ne pourront plus jamais dire que les Japonais ne sont bons qu’à faire du riz, puisqu’ils ont montré avec intelligence qu’ils étaient tout aussi bien capables de le détourner. Et il faut croire que ça marche plutôt bien, puisque l’évènement attire des milliers de visiteurs chaque année.
Pendant les 9 premières, c’était une simplification du Mont Iwaki qui chaque fois était reproduite, mais à partir de 2005, les producteurs (ces petits joueurs) ont décidé de pousser l’initiative encore plus loin, pour réellement pouvoir se faire plaisir. Vous voyez quand ils veulent, les agriculteurs Japonais aussi savent s’amuser !

tambo_art_dessins_champs_riz_japon5

tambo_art_dessins_champs_riz_japon4

En plus de redonner un bon coup de peps à l’activité touristique de la région, et de transformer des champs de riz un peu chiants en lieu insolite, cette tradition mêle également art et respect de la nature. Un bel exemple d’une des multiples façons dont l’homme peut se l’approprier sans la détruire. Comme une galerie d’art ouverte à tous, ces champs de riz redynamisés révèlent la beauté de la nature et ouvrent les portes de l’art à chacun.

Infos pratiques :

– Événement à voir une fois par an, avant la période des moissons
– Village d’Inakadate, district de Minamitsugaru, au Japon

D'autres voyages insolites

Partage avec tes amis
Tags from the story
, ,
Written By
More from julia

Voyage Game Of Thrones sur les lieux cultes du tournage

En tant que fan de Game Of Thrones, regarder la série, c’est...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *