Visiter New York version cinéma des années 70

Partage avec tes amis

Suite de notre petite visite dans le cinéma de New York, même cette fois nous plongeons dans les années 70. Prêt à revêtir votre costume de super héros, à prendre le taxi ou encore accepter une offre que vous ne pouvez pas refuser ? C’est parti !

Superman (1978)

Clark Kent est journaliste. Certes de temps en temps il met un collant bleu, une cape et se balade dans les airs. Mais le reste du temps, il est journaliste au Daily Planet. Pour le film, le siège social du Daily Planent n’est autre que celui du New York Daily News (en tout cas jusqu’au milieu des années 90). Ce superbe immeuble construit en 1929 par l’architecte Raymond Hood est un fleuron des immeubles art déco. Pour aller y faire tour, et vérifier si vous ne voyez pas un bout de cape rouge rendez-vous au 220 East sur la 42ème.

 

Hair (1979)

Cette comédie musicale, tout droit sortie de la contre culture hippie des années 60, a donné naissance à un film, entièrement tourné à New York. Central Park y est très présent, tandis qu’à Millneck (Long Island), toute la partie « I got a life » a été tounrée.


Taxi Driver (1976)

Difficile de donner des coins précis pour ce Taxi Driver, tant ce film respire New York. Travis traine son taxi dans toute la ville. Mais IMDB nous donne quelques lieux  :

202 East 13th Street, Manhattan, New York City, New York, USA (Rooms Doorway)
226 East 13th Street, Manhattan, New York City, New York, USA (Apartment block shootout)
3rd Ave between 13th and 14th Street, Manhattan, New York City, New York, USA(Travis talks to Iris in front of the Variety Theatre)
Mais au-delà des lieux précis, le photographe Steve Schapiro a accompagné le tournage de cette palme d’or 76, ce qui donne quelques beaux clichés dans la grosse pomme, en voilà deux :

Les mots du photographe :
« Les rues de New York en 1975. Près de Central Park. Dans cinquante ans, ce décor, déjà différent aujourd’hui, n’aura plus rien à voir. C’est presque une photo documentaire. Avec un personnage au look étrange. A ce propos, je vais décevoir beaucoup de monde, mais Robert De Niro porte un postiche, même s’il s’était réellement rasé le crâne. Il aurait volontiers assumé cette crête hors du plateau, mais, pour respecter les raccords entre les prises, Scorsese préférait la perruque. Avant le tournage et pendant un mois, Robert De Niro a passé toutes ses nuits à conduire un taxi new-yorkais. Quand il est arrivé sur le plateau, il était Travis Bickle. Personne d’autre. L’équipe l’a vu se métamorphoser au fil des scènes jusqu’au basculement final. Il mettait un soin obsessionnel à construire ses personnages. Physiquement et mentalement. Ce n’était plus une interprétation, mais une performance. »

Les mots du photographe :
« Elle ne ressemble pas à une photo de film, et tant mieux ! J’adore l’allure de Jodie Foster. Elle révèle un mélange d’insouciance et de maturité. Ce qu’elle possédait au naturel. Vous imaginez ? Elle n’avait que 12 ans au moment du tournage ! Une surdouée ! Malgré tout, la loi imposait qu’elle ait une doublure pour certaines scènes et pour certaines répliques qu’elle n’était pas en âge d’entendre ! Sa soeur de 19 ans l’a donc remplacée. De Niro ne s’occupait pas particulièrement de Jodie. Pas plus que d’un autre partenaire, d’ailleurs. Il était jour et nuit dans la peau de Travis Bickle. Et m’avait oublié. Il déteste les photos. De toute façon, un acteur attend deux choses d’une photo : l’oeil flatteur de celui qui la prend et une lumière, flatteuse elle aussi. »

Le superbe livre photo de Steve Schapiro est dispo ici : Taxi Driver (950€).

Le parrain (1972)

La famille Corleone est certes d’origine sicilienne mais elle vit à New York (où elle fait la loi aussi, enfin si je puis dire). Par exemple la superbe demeure de la famille se trouve à Staten Island (le « 5ème arrondissement de New York »)  au n°110/120 de Longfallow Road.:

C’est aussi sur la 6th street, entre l’avenue A et l’avenue B, que les décorateurs du film ont travaillé des mois pour recréer une rue typique du XXème siècle. L’épicerie des grands débuts de Vito est sur Mott Street, entre Little Italy et Chinatown.

tournage du Parrain II

Vincent Mancini (le neveu) assassine Joye Zaza (dans le Parrain III) dans Elisabeth Street alors que Michael Corleone est décoré de l’ordre de Saint Sébastien à la Cathédrale Saint Patrick sur la 5th Avenue… Je vous conseille de finir votre petite visite Corleone à Little Italy avec une délicieuse pizza…

La semaine prochaine, nous avons rendez-vous avec les années 80 et toujours New York !

Partage avec tes amis
Tags from the story
, ,
Written By
More from Jef - Vol 714

Top 7 des chambres insolites pour Halloween

On commence à avoir une belle expérience des hôtels insolites dans le...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *