Top 10 de l’insolite à Porto

L’insolite à Porto, l’éternel au futur… Visites insolites, activités originales, découvrez Porto hors des sentiers battus !
Partage avec tes amis

Porto, — synonyme de rêve, de grandes découvertes, de voyages au long cours, de clichés délicieux— n’en finit plus de nous surprendre. Ville-port à l’embouchure du long et majestueux fleuve Douro que le Portugal partage avec l’Espagne (Duero).

Le centre-ville de Porto est assez compact et vous pourrez vous déplacer à pied pour découvrir les principaux centres d’intérêt de la ville. 
Il ne faut pas s’interdire de monter dans un tram ou dans un bateau Rebelo pour faire la croisière des six ponts. 

Visiter Porto, c’est se perdre dans le temps :  c’est tantôt hier et déjà demain.

C’était Cale, ville d’histoire depuis le 1er siècle sous domination romaine, elle finira par donner son nom au pays. Dans les chroniques médiévales de Froissard, on lit déjà le nom de Terra Portucallis (de Portus Calle), devenu Portugal.  

Porto c’est Magellan et Harry Poter, Manuel De Oliveira et Sara Sampaio, Alvaro Siza Vieira et  , Antonia Ferreira et Rosa Mota sans oublier  les Azuis e brancos (Bleus et blancs) au Dragões. C’est une nature spectaculaire, des arts, l’Histoire c’est aussi  le Design, avec des créateurs portugais artisans, architectes, designers de talent, lieux innovants esthétiques et responsables. Les musiciens noctambules, clubbeurs  ? Ils n’auront qu’un problème : l’embarras du choix.  

En 2017, Porto a été élue meilleure destination européenne. En 2018 l’augmentation de touristes fut de 5 % et la ville reçut le titre de  Great Wine Capital. L’engouement pour Porto ne faiblit pas. La ville inscrite au Patrimoine de l’UNESCO s’impose comme une destination ultra tendance  avec une offre sans cesse renouvelée. 

#1 Un vin nommé Porto

© G.Staunton : Cave Graham à Vila Nova de Gaia

Porto, c’est l’insolite par excellence. Le Porto, ce breuvage que le monde entier savoure, oui, le Ruby, le Tawny, le White, ce vin muté portugais, délicieux de la Vallée du Douro. Son histoire,  je devrais dire sa légende est un cumule d’insolite.

On le croit éponyme et toponymique de la ville de Porto et là pointe l’insolite. Ce vin de Porto (Vinho do Porto, appellation officielle) naît des vignes qui grandissent dans la vallée du Douro. Il vient alors prendre ses lettres de noblesse et faire la gloire du Portugal à Vila Nova de Gaia – petit village de pêcheurs qui fait face à Porto et où les marchands anglais fuyant Bordeaux et sa région après l’édit de Colbert, s’installèrent pour recréer des comptoirs de vins. Le Porto doit son nom au port d’où il fut expédié dans le monde entier.

C’est toujours sur les rives du Douro à Vila Nova de Gaia que l’on peut visiter les célèbres Caves de Porto : Grahams, Sandeman, Taylor’s, Croft, Offley, Ramos Pinto, Kopke (la plus ancienne cave depuis 1638), Cockburn’s. Et c’est encore de là, qu’ il faut admirer la vue de  Porto.

Ce charmant village de pêcheurs reste fier de son identité. Il faut se perdre dans ses petites rues, dans le quartier de Castelo. Il faut aller à la plage Praia de Miramar, souvent décrite comme la plus belle plage de la région. Perchée sur un rocher au milieu des vagues, la Capela do Senhor da Pedra, une chapelle à la forme hexagonale datant de 1686.

Bon plan
Chaque cave ouvre ses portes de manière différentes. Il faut plutôt réserver en ligne, au moins avoir pris contact et un RV.

La Cave Cockburn’s est une des plus intéressantes et authentiques à visiter, il y a encore un atelier de tonnelier sur place.

Vous avez l’embarras du choix. Visiter les sites web des caves pour trouver celle qui correspond le plus à ce que vous privilégiez : culture des vignes, élaboration  du vin, dégustation, etc

 

 

#2 S’envoyer en clair pour en prendre plein la vue

© Photo https://www.gaiacablecar.com

Embarquer à bord du  Gaia Cablecar une attraction-moyen de transport qui permet de s’élever, l’occasion de faire des photos en regardant Porto de haut.
C’est une courte expérience qui vous invite à parcourir 600 mètres mais c’est un poste d’observation idéal. Vous survolez les quais de Vila Nova de Gaia où foisonnent les caves de Porto, vous faites face à l’estuaire, à l’iconique Pont Dom-Luís, en quelques minutes,  vous embrassez de haut, le coeur historique de la ville.

Bon plan
Vous pouvez ne faire qu’un aller, selon le parcours de visite de votre journée, cela permet de choisir le sens de votre balade aérienne.

Une façon aussi pour vous simplifier la montée à la station de métro Jardim do Morro Metro et au Belvedere de Serra do Pilar d’où l’on a aussi  une très belle vue la ville et son fleuve.

Attention par temps très ensoleillé, choisissez bien l’heure de la visite car vous risqueriez de rater tous vos selfies à cause de l’astre solaire et de sa réverbération sur l’eau…
 

#3 Á la Saint Jean (Sao Joao) en prendre plein la tête

On se tape sur la tête avec de sympathique marteau
Joyeusement, joue le jeu toute la journée : on se frappe sur la tête avec de sympathiques marteaux musicaux. ©VisitPortugal

Porto célèbre dans une grande allégresse, la Saint-Jean (São João) et cette expérience se partage avec tous les portuans sans distinction d’âge. Toute la journée, dans les rues, sur les plages, les gens se (et vous) frapperont aimablement la tête avec de musicaux marteaux en plastique. Petit à petit, la fête s’installe :  l’après-midi, on danse, on mange des sardines grillées (Sardinas assadas ), le vin vert, la bière égayent sagement les conversations.

Adoptez le rythme portugais, car la fête va se prolonger plus de 24h, il faut durer. En fin d’après-midi, dirigez-vous sur les quais du Douro près du Ponte Luis  (Pont Eiffel) pour trouver une place. Il faut s’installer avant la nuit : les terrasses des restaurants et des bars de Vila Nova, sont l’endroit recherché pour l’occasion, et seront vite chargées car idéales pour admirer le traditionnel et toujours spectaculaire feu d’artifice. Après, la fête se pause et se poursuit par l’envol poétique de centaines de petites lanternes emportant un voeux. Maintenant, il est l’heure d’aller se reposer.

Ceux,  qui se sentent  toujours en forme, continueront la fête sur la plage dansant jusqu’au bout de la nuit en se promettant un petit déjeuné roboratif.  Cette journée de la Saint Jean à Porto, si, elle ne vous rend pas marteau, elle restera inoubliable. 

Bon plan
Il y a une ambiance plutôt saine et agréable mais vous allez assister à un grand mouvement de foule, prenez quelques précautions : crème solaire, chapeau, aspirine, bouteille d’eau, surveiller les jeunes enfants, prévoyez un point de rencontre en cas de perte d’un membre du groupe, et surveillez votre sac à dos , vos papiers, votre téléphone…

Porto n’est pas ce que l’on appelle une ville dangereuse  mais vous serez au milieu d’une foule d’individus divers et variés.  

#4 Sao Bento, gare aux blues

La gare de San Bento, en centre ville ©VisitPortugal

Au coeur de la ville, vous ne devez pas rater la  gare São Bento. Entrez même sans prendre un train pour les villages autour de Porto comme Espinho. Entrez le nez en l’air, ici, le spectacle est sur les murs, au plafond.

Ce sont près de 20 000 carreaux de porcelaine qui s’affichent :  scènes populaires, scènes historiques. Cette porcelaine blanche et bleue se pare parfois d’une palette de couleurs plus large large. C’est art n’a pas commencé ici : Azulejo est le terme portugais pour un carrelage, en céramique plus précisément de faïence.

Avant de s’imposer au Portugal, ce sont les hollandais qui copiant la faïence blanche et bleue de Chine fournissaient ces riches carreaux qui décorèrent les palais portugais. Une extraordinaire collection de carreaux hollandais est toujours visible à la Casa do Paço à Figueira da Foz.(Centro Portugal)  

Bon plan
 
De cette gare vous pourriez visiter quelques très beaux villages : le voyage mérite d’être fait car la plage d’Espinho est considérée la plus belle plage de la région de Porto. 

Dépaysement d’un jour :  lundi , il y a foire à Espinho et c’est l’occasion de voir le Portugal au coeur.

En septembre et octobre, l’espace d’un jour, environ 11H de voyage Porto-Vesuvio-Porto), vous ferez un voyage d’exception en train. 

The Presidential, est le train fonctionnant dès 1890, qui transportait alors présidents, chefs d’état, rois, papes.

Dans un train remit entièrement à neuf en 2010, vous irez jusqu’à Vésuvio. Á Bord, un repas 4 Plats, préparé par un chef étoilé Michelin, à savourer en admirant, le long du Douro, des paysages époustouflant.
 

 

#5 Porto : Harry Potter est né ici 

Porto e norte do país. Associacao Turismo do Porto. Porto.

Vous êtes allés à Lisbonne pour l’expo : Harry Potter, vous ne pouvez pas repartir sans faire le tour de Porto. Tous les fans du sympathique binoclard, peuvent en visitant Porto, retrouver l’ADN du roman. 

J.K.Rowling a été, ici, professeur d’anglais. C’est ici qu’elle s’inspira et initia la saga  : Harry Potter. On raconte que c’est au Majestic,  un des très beaux cafés de Porto (comme le Guarani ou le MacDonald de  que les premières lignes furent rédigées. Les fanas retrouveront partout dans la ville, des indices, des similitudes, des hasards qui n’en sont pas. Sur place allez vérifier : l’escalier de la Librairie Lello , la fontaine aux griffons ( Praças dos Leões), l’uniforme des étudiants…

Même si vous n’êtes que simples ‘moldus’, vous pourrez toujours épater la galerie en rapportant un balai de l’Escovaria Do Belomonte et prétendre qu’il inspira le Nimbus 2000. Si on ne peux jurer de rien, quoi qu’il en soit, soyez certain que vous rapporterez un balai exceptionnel car ici c’est l’atelier de luxe du balai et des brosses hors du commun et très populaire à Porto. et il serait bien étonnant que Joanne ne soit pas passer par là pour s’inspirer. 

Bon plan
La magnificence de cette librairie vous fera t-elle oublier la difficile visite ?
C est une superbe librairie , armez-vous de 5€ par personne  qui seront déduits sur vos achats et de beaucoup de patience.. sauf si vous y passez hors des horaires de grandes influences).

Oui la longue queue devant la librairie et bien plus est celle qui faut faire pour visiter …

Si vous craquez et abandonniez l’attente, jetez un coup d’oeil aux  boutiques voisines  comme À vida Portugues  (Rua de Cândido dos Reis, n.º 36.) à 150m, avec des objets de belles qualités typiquement portugais (porcelaine, linge de table !

#6 Casa da Musica et Mercado Bom Sucesso 


Au coeur du quartier de Boavista, un lieu étonnant. C’est un quartier populaire en mutation.

La Casa da Musica imposante architecture, silhouette étonnante que l’on doit à l’un des architectes les plus en vue, le hollandais Remment Lucas Koolhaas.  L’espace,  conçu comme une boîte à musique aux mille facettes,  est devenu un édifice emblématique du renouveau de Porto. Des sols, en pente, donnant accès aux différentes salles de concerts : trois orchestres sont hébergés ici : Orquestra Nacional do Porto, Orquestra Barroca et Remix Ensemble.

Le bâtiment de béton et de verre est truffé de détails innovants tels que la salle de concert principale, la salle des enfants, le restaurant qui offre une vue panoramique sur Porto…

Bon plan
Le Design et l’Architecture  à Porto – Brochures de promenade architecture à Porto qui met à l’honneur les grands architectes portugais, Eduardo Souto Moura, celle de Alvaro Siza , ces cartes sont disponibles en portugais, en anglais sur le site de l’ordre des architectes.

#7 Ribeira : Patrimoine de l’Humanité

© www.visitportugal.com

La Ribeira, quartier médiéval de Porto, est la ville basse en bordure du Douro. Dès le VIIIe siècle avant J.-C., où il y avait un comptoir phénicien, puis au Ve siècle, la ville s’impose comme un centre administratif et commercial très important. Le tissu urbain et les nombreux édifices historiques, témoigne du développement d’une ville millénaire,  tournée vers la mer pour enrichir ses liaisons culturelles et commerciales.

Le quartier sert très souvent de carte postale de Porto. Le Centre historique de Porto, auquel est ajouté  le Pont Luiz et le Monastère de Serra do Pilar dessinent les contours de la zone classée au Patrimoine de l’Unesco. Dans ce secteur, se dressent le  théâtre São João (1796-1798 ; 1911-1918) et l’ancienne prison « Cadeia da Relação » (1765-1796).

On trouve parmi les constructions ultérieures d’importance le Palácio da Bolsa (1842-1910) la chambre de commerce est d’une extraordinaire architecture subjuguante, notamment le Pátio das Nações et le magnifique Salão Árabe. Dans le quartier, il faut arpenter les petites rues, jusqu’à la gare de São Bento (1900-1916). 

Bon plan
La Ribeira est chargée de l’âme de Porto entre fleuve et mer.

Laissez-vous perdre dans les ruelles, les photographes se raviront à chasser  l’ombre ou la lumière qui semblent  jouer avec vous.

Levez les yeux et humez les effluves de cuisine qui se mélangent dans les rues étroites.

En saison estivale, faites la promenade tôt vous aurez moins chaud et vous serez moins nombreux dans ces rues très fréquentées.

#8 Soyez de l’aventure qui a changé le monde


Invité par le Prince Henri le Navigateur, tous les visiteurs vont vivre l’odyssée des Grandes découvertes. La visite du musée interactif est une plongée dans les forêts, jungles, tribus, personnages historiques, tout à l’échelle réelle. 

L’expérience est unique, voyage dans le temps, retour au XVIe siècle rencontre avec les personnages historiques pour l’aventure captivante. L’Inde, le Timor, la Chine, Macao, le Japon et le Brésil sont découverts tout au long de cette navigation. Des paysages, des tissus, des odeurs, de la mythologie et des histoires se mélangent  pour la plus grande surprise les visiteurs.

Autour de thèmes aussi différents que : le monde et la vie à bord des grands vaisseaux , les  inventions, le nouveau monde… autant d’occasion de revivre personnellement des expériences interactives particulières au moyen des fantastiques 4D Globes, d’une mise en scène sur 5.000m2 d’expérience et un tunnel immersif de 9 mètres…
World of Discoveries : Rua de Miragaia, 106, 4050-387 Porto

Bon plan
Les enfants sont particulièrement bienvenus, tout est accessible dans six langues : portugais, espagnol, anglais, français, allemand et italien.

Musée interactif : dialoguer avec les personnages de l’époque, découvrir leur exploits, leurs secrets…

#9 Applaudir les Dragaos dans une cathédrale

Daniel Rodrigues. Porto Associação de turismo do Porto e Norte. ATP

Il faut aller voir un match dans l’antre des blancs et bleus au Estádio do Dragão, domicile du FC Porto qui évolue en Championnat du Portugal. Le stade du Dragon a une capacité de 50 033 places. Le Football est au Portugal le sport national. Ici, le football est une religion et le Dragao est une cathédrale.

Entrer dans ce stade est une expérience particulière. Si vous le faîtes à l’occasion du Classico, c’est à dire lors du match contre le Benfica de Lisbonne vous entrez dans le monde légendaire du Football.

Bon plan
 Attention, les Portuenses (Portuans en français) s’affichent souvent aussi comme des Portistas (supporters du Club FC Porto), mais tous les Portistas ne sont pas Portuans.   
 

#10 Le gite et le couvert : Cocorico et  Non-Restaurant & Bar 


The last but not least *: Ne quittez pas Porto, sans découvrir Bonfim, Miragaia, Fontainhas.

Ces quartiers, où il fait bon vivre se situent à moins de 30mm à pied du centre-ville (Ponte Luis) ? La réhabilitation volontaire et heureuse,  de ces corners urbains — autrefois très bourgeois, puis souffreteux avec une nonchalante décrépitude — est remarquable.

Les poissonneries, boucheries, fruiteries, boulangeries, restaurants traditionnels se doublent de galeries d’art, studios d’architecture, corners alternatifs,  espaces artistiques, studios de musique, restaurants design et cafés bio qui confèrent une douceur de vivre toute portuane.  Là, c’est Porto au XXIe siècle,  vous y vivrez de belles expériences .

Deux anciens hôtels particuliers du vieux Porto rénovés en une belle maison où convivialité, gourmandise, raffinement s’entremêlent pour proposer un art de vivre franco-portugais.

Cocorico, jongle avec brio et invite à savourer une pause relaxante, une pause où faire naître les rêves, dans ces décors chaleureux, colorés, paisibles et contemporains avec une touche tradition intemporelle. La table de Cocorico est une ode amoureuse aux cuisines franco-lusitanienne, un bistro à l’âme portugaise qui trouve sa place, naturellement, à Porto.  
Cocorico : R. do Duque de Loulé nº 97, 4000-325 Porto, Portugal

Sur une note insolite : Non-Restaurant & Bar – Rua do Morgado de Mateus 51/53
Un restaurant (moins de 40 places) pour un grand moment, un dîner où la cuisine traditionnelle portugaise est réinterprétée pour le meilleur. 

Architecte urbaniste,  Pedro Barreiros  — sous influence de la cuisine de sa grand-mère — propose l’harmonieux mariage des saveurs et de l’imagination.
Un lieu particulier pour un dîner dégustation (49€).  Vous dégusterez d’excellents produits dans des accords parfois insolites, inattendus et séduisants.

Le + plus insolite : déguster votre repas au lit si cela vous chante car il est possible de se faire servir alors que vous séjourner dans l’un des studios au dessus du restaurant. Entre amis, en tête à tête, un dîner expérience à domicile.

Avant de quitter Porto, une dernière visite, un tour à l’église dédiée au Seigneur de Bonfim  (le Seigneur de la bonne fin).  

Visiter Porto,  c’est effleurer l’âme d’une ville portuaire séculaire, fière et séductrice, joyeuse mélancolique qui sans oublier sa grandeur passée dessine son avenir avec ambition.

Bon plan
Vous en voulez encore à deux pas : admirez Porto depuis A la Torre de Clérigos, prenez le temps d’aller prendre un café au Majestic.

Détournant la pensée d’Alain, je vous assure que Porto,  c’est comme le théâtre ; pour en bien sentir les effets il faut y revenir souvent.”  

Remerciements pour leurs photos :  © Porto and Northern Portugal  et au Porto Convention & Visitors Bureau.
Office de Tourisme portugais  : Visit Portugal 

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Gaël Staunton

Terre d’Estuaire, la Loire insolite

La Loire, fleuve exceptionnel a un estuaire très particulier qui méritait un...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *