On a testé l’incroyable Kodawari Tsukiji, le resto parisien qui t’emmène à Tokyo

kodawari tsukiji restaurant
C'est peut-être le restaurant le plus insolite de Paris que nous avons testé la semaine dernière : un resto japonais de ramen qui vous emmène au fameux marché aux poisson de Tokyo, le Tsukiji
Partage avec tes amis

Si rue de Richelieu à Paris, pas loin du palais Royal, vous voyez un petit attroupement devant une vitrine, vous venez de trouver l’entrée du restaurant japonais Kodawari Tsukiji. Vous allez me dire un resto japonais dans le quartier de la rue Sainte Anne, connu pour ses restaurants tenus par de vrais japonais, on est plutôt sur du classique. Mais le Kodawari Tsukiji est tout sauf classique : il vous emmène au mythique marché au poisson de Tokyo, le Tsukiji tant par l’assiette que par la table.

Allez, révisez votre japonais, je vous emmène déjeuner au Kodawari Tsukiji avec nous !

Quand t’as du succès à Paris

restaurant kodawari tsukiji
Si il n’y a personne devant le restaurant, c’est qu’il est fermé !

Commençons par le début. Comment rentrer dans ce restaurant ? Non vous n’avez pas qu’à pousser la porte. Comme tous les concepts forts et les bonnes idées à Paris, le restaurant connait un succès foudroyant. Si faire la queue pendant 30 à 45 minutes vous fait peur, oublier tout de suite ce restaurant aux horaires classiques de repas : pas de réservation possible, peu de table, de la place pour 2 ou 4 maxi… Oubliez donc le petit rendez-vous à 13h en semaine pour un déj rapido avec un pote.

Pour le tester, nous on s’est pointé à 14h et le resto était presque plein !

Bienvenue au plus grand marché au poisson au monde, le Tsukiji

Ce qui frappe évidemment tout de suite, quand vous poussez les portes du Kodawari Tsukiji, c’est la déco du restaurant. C’est d’ailleurs bien plus qu’une déco : une mise en situation ! Vous rentrez de plein pied dans le marché au poisson de Tokyo, le fameux Tsukiji, fermé malheureusement depuis octobre 2018.

resto insolite japonais paris resto insolite japonais paris

J’ai eu la chance d’aller au Tsukiji lors de mon séjour étudiant à Tokyo en 2002. J’y venais au petit matin, après une folle nuit à Roppongi, pour découvrir les étales de poissons frais, les énormes thons mais aussi pour déguster des sushi ultra ultra ultra frais (j’ai l’impression d’être un ancien combattant en écrivant ces quelques lignes).

resto insolite japonais paris

Et on peut dire que le resto m’a effectivement rappelé l’ambiance de ce fameux marché : le chemin pavé, les cartons de polystyrène avec les (faux) poissons et la (fausse) glace pour la conservation… 1001 détails qu’on n’a pas le temps de tous décortiquer mais qui nous plonge dans ce lieu mythique de Tokyo.

resto insolite japonais paris

Jean-Baptiste Meusnier, le créateur du restaurant (déjà créateur du Kodawari Yokocho à Odéon), a même la bonne idée de recréer l’ambiance sonore du lieu : on entend les enchères au poisson en japonais. Très bonne idée, surtout que c’est bien fait, ce n’est pas trop fort.

resto insolite japonais paris
Même les serveurs sont en bottes blanches et cirés !

Alors certes, les humeurs chagrines parleront d’un resto Disneyland et je comprends qu’on puisse trouver que c’est un peu too much. Mais nous qui traitons de l’insolite, on ne va pas se mentir, on est en plein dedans, et ça nous plait.

kodawari tsukiji restaurant
S’offrir un petit moment Lost in Translation dans un resto japonais à Paris !

Déco validée, mais l’assiette ?

Au paradis du Ramen de poisson

On s’installe à notre table qu’on partage avec d’autres convives. Ambiance marché ! Le menu fait envie. Le restaurant respecte strictement les 5 éléments du Ramen : nouilles, bouillon, sauce, huile et toppings. Les nouilles sont faites sur place avec le blé du champ du restaurant et pressées à la main. Ici on privilégie au maximum les circuits courts.

Et pas besoin d’aller en mer du Japon pour le poisson. Le restaurant fait venir son poisson frais des côtes bretonnes ou méditerranéennes.

On entame notre repas japonais par le Gyoza Kodawari (7€) : 2 ravioles ouvertes, farce de daurade, porc, poulet, sauce épissé au miso et niboshi. Pas facile à manger mais déjà très bon. Nos deux chopes de Kirin à la pression (de la pression en resto japonais ? Enfin !) arrivent pour lancer vraiment l’aventure.

Gyoza Kodawari paris
Gyoza Kodawari

Nos choix se sont portés sur deux stars de la carte.
Mon acolyte de l’insolite, Guillaume, s’est laissé tenté par le sardine bomb : bouillon épais de sardine de Bretagne, chashu de porc fermier basque braisé 12h, niboshi (petites sardines déséchées).

le sardine bomb kodawari tsukiji restaurant le sardine bomb kodawari tsukiji restaurant

Pour ma part, la daurade m’appelait de ses petites nageoires avec son paitan : bouillon épais de 5h, émietté de daurade grillé, chashu bis et saikyo tare. Je ne vous cache pas que j’ai été très surpris par la finesse du plat. Pas si évident pour une soupe japonaise la finesse. Et bien là, je peux vous dire que c’est réussi. Très réussi. Les produits frais donnent toute leur saveur, c’est un vrai régal.

paitan daurade kodawari tsukiji restaurant
Mon paitan daurade kodawari tsukiji restaurant

Dans le menu, on vous propose de suivre les conseils du chef pour les toppings : tamago (gros oeuf mollet mariné à la daurade et au yuzu), sauce piquante et 2 tranches de chashu de poulet pour mon plat. J’ai suivi le chef les yeux fermés, et j’ai eu raison (comme trop souvent).

Guillaume connait bien le Japon pour y être aller plusieurs fois, moi j’y ai vécu 6 mois et on est unanime tous le deux : les Ramen sont vraiment excellents. Prochain objectif emmener des amis japonais pour leur faire tester !

Sur notre lancée, nous n’avons pas résisté à une petite note sucrée avec le riz au lait à la St Jacques caramélisée. Là encore la finesse du dessert étonne et ravi.

le riz au lait à la St Jacques caramélisée kodawari tsukiji restaurant

Alors pas besoin d’être médium pour comprendre qu’on vous recommande chaudement ce restaurant 100% insolite et qui nous seulement nous fait voyager un décor totalement dingue mais qui surtout fait voyager nos papilles avec une justesse rare pour ce genre de prix.

Mais on vous conseille vraiment de viser des horaires décalées.

Infos pratiques
12 rue Richelieu 75001 Paris
Métro : Pyramides / Palais Royal – Musée du Louvre
Pas de réservation
Lundi – jeudi de 12h00 à 15h00 et de 18h30 à 22h30
Vendredi de 12h00 à  15h00 et de 18h30 à 23h00
Samedi  de 12h00 à  16h00 et de 18h30 à 23h00
Dimanche de 12h00 à  16h00 et de 18h30 à 22h30
Budget : comptez 35€/personne boisson comprise
Partage avec tes amis
Mots clés associés
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

On fait décidément tout en vélo à Paris, même l’apéro

On a testé pour vous une visite de Paris en Beerbike :...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *