Minas Tirith ? Non Rocamadour !

Partage avec tes amis

L’année dernière, après une superbe croisière sur le Lot avec un  bateau de plaisance prêté par les Canalous, nous décidions de continuer l’aventure dans ce très beau département du Lot, coincé juste en dessous du massif central. Après quelques kilomètres et quelques virages serrés dans ce coin assez escarpé, nous sommes tombés sur la cité légendaire du Seigneur des Anneaux (l’oeuvre de JRR Tolkien) : Minas Tirith !

Non bon ok je ne suis pas un hobbit (quoique), Guillaume qui m’accompagnait dans ce périple n’est pas vraiment Gandalf (quoique) et Anne n’a pas grand chose à voir avec Galadriel (quoique) et ce n’est pas Minas Tirith que nous avions sous les yeux mais la superbe Rocamadour (la cité pas les grottes). Voilà la « vraie » Minas Tirith :

Quand vous arrivez par l’autre versant, par le haut et que vous découvrez cette cité blanche, accrochée au rocher, si vous avez un tout petit aimé le Seigneur des Anneaux vous pensez immédiatement à Minas Tirith.

Je vous l’accorde cette vue fait plus petit village français bucolique que cité légendaire de la terre du milieu. Mais quand vous entrez dans la cité médiévale française en plus du côté « accroché à la montagne » il y a quand même un petit quelque chose.

Rocamadour c’est d’abord une histoire de religion : certes le coin est habité depuis la  préhistoire mais c’est au XIIème siècle, un miracle et une apparition de corps d’un saint (Amadour en l’occurrence) plus tard, que Rocamadour est devenue l’une des cités de la foi les plus visitées d’Europe. Les rois (Henri II d’Angleterre, Louis IX de France), les légats pontificaux, les futurs saints (St Bernard, St Dominique), tout le gratin de l’Europe s’est pressé à Rocamadour durant deux siècles pour se recueillir devant le tombeau de Saint Amadour et la mystérieuse vierge noire…

Je me voyais bien quand même me balader dans les rues en cheval avec mon armure de chevalier…

 

 

Si Minas Tirith connaît 1001 légendes, Rocamadour est plutôt bien fournie en la matière puisqu’en plus des apparitions, de la vierge noire et des miracles, c’est aussi la ville de la mythique épée Durandal. Oui l’épée de Roland, le neveu de Charlemagne. Elle est enfoncée dans la roche ici :

 

 Et puis ce chemin de croix, où les pèlerins sont censés atteindre la chapelle à genoux…

 La visite s’achève… Pas de traces d’orques dans ce site touristique, le 5ème le plus visité de France. Même si d’après mes recherches, les décorateur du film se sont inspirés en France du Mont St Michel, je reste persuadé d’avoir retrouvé la trace de Minas Tirith à Rocamadour. Autant vous dire que j’ai retrouvé la foi…

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

L’hôtel saucisse vient d’ouvrir ses portes en Allemagne

En Allemagne on aime les saucisses. Et c'est tout naturellement que ce...
Lire plus

Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/ziofix/web/wp-includes/functions.php on line 4435

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *