Envoyer un colis depuis l’Inde : le défi insolite du jour !

Partage avec tes amis

Pays: Inde
Ville: Jodhpur
Kilomètres parcourus depuis Poitiers: 11300
Kilomètres restant jusqu’à Sydney: 15000 (mais ça sera certainement plus)
Nombre de chutes: 2 demies
Nombre de panne: 1 (crevaison sur l’auroroute à Mumbaï)
« Pourquoi faire simple quand on peut faire (très) compliqué » devrait être la devise de l’Inde. Et nous qui nous plaignons qu’acheter des timbres en Iran prenait 20 minutes et qu’il fallait attendre une bonne demie heure pour accéder au guichet de la Poste un samedi matin à Paris.

Plein de bonne volonté, je cours vers le bureau de poste que j’ai repéré à côté de notre hôtel pour envoyer rapidement quelques colis. On me répond qu’il n’y a que le bureau central qui gère les colis mais que, fermant dans deux heures, il valait mieux que j’y retourne le lendemain! Je ne comprends pas très bien pourquoi (peut-être que le service colis ferme plus tôt) mais je me décide quand même à écouter la sage parole du local et de remettre à demain mon envoi.

C’est donc à deux (on est toujours plus forts à plusieurs) et de bonne heure (de bonne humeur serait exagéré) que nous partons en direction du bureau central de la poste de Jodhpur, à 20 bonnes minutes de marche de l’hôtel. Une fois sur place, nous nous frayons un chemin jusqu’à un comptoir pour demander le service des colis. On nous dit succinctement qu’il faut d’abord passer chez le tailleur de l’autre côté de la rue et de revenir ensuite !!?? On n’est pas assez bien habillé pour envoyer un colis ? Ils veulent un costume en guise de bakchich ? Rapidement, un homme nous aborde dans la rue en nous demandant « Tailor? Tailor for parcels? »… Euh, oui.

L’homme nous ouvre son magasin dont la devanture est une agence de voyages. A l’intérieur, il nous donne une estimation du prix par colis et nombre de scellés à la cire, les seuls « officiels » du quartier selon lui. Beaucoup trop cher, nous décidons de tenter notre chance ailleurs. Nous nous retrouvons donc chez un tailleur, bien à l’ancienne, qui nous confectionne des housses sur mesure pour mettre nos colis dedans, c’est pas mignon ?

Mais ce n’est pas tout, il doit également mettre un tampon de cire pour sceller les paquets sur toutes les coutures! On a vraiment l’impression d’envoyer une missive à Louis XIV.

Bref, 45 minutes et 2 thés plus tard, nous sommes de retour au bureau de poste pour s’entendre dire qu’il faut également remplir un formulaire en 3 exemplaires pour chaque colis et qu’il faut se débrouiller pour faire les photocopies nous mêmes car il n’en ont plus ! Rebelote, nous repartons à la recherche d’une photocopieuse et passons notre prochaine demie-heure à renseigner les 9 documents qui ne sont qu’une déclaration de douane. Encore une bonne vingtaine de minutes pour enregistrer les paquets, payer et se faire rendre la (bonne) monnaie, il est midi, nous venons de passer 2 heures pour envoyer 3 colis, nous sommes donc bien en Inde, CQFD.

Partage avec tes amis
Mots clés associés
, , ,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

10 lieux mystérieux à Paris pour se faire peur

Envie de s'offrir une petite sortie terrifiante à Paris ? On a...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *