Je vous fais découvrir 5 temples insolites d’Angkor

bayon angkor
Je vous emmène avec moi découvrir 5 temples insolites à Angkor que j'ai adoré.
Partage avec tes amis

Depuis mon premier passage à Angkor au Cambodge en 2006, je reste fasciné par cette cité médiévale au coeur du royaume khmer. Photos, articles, j’ai entre autre lancé mon premier blog voyage, Vol 714 pour pouvoir écrire sur Angkor.

J’ai eu la chance de pouvoir y retourner quelques années plus tard pendant mon roadtrip au Cambodge en moto. Et la moto vous donne des ailes. Enfin des roues mais cela vous permet d’aller plus loin, de découvrir des coins secrets de l’ancienne mégalopole. Des sites peu fréquentés par les touristes et là on touche à des moments magiques.

Alors oui dans mon Angkor insolite vous retrouverez 3 sites que l’on peut découvrir en tuk-tuk dans l’enceinte d’Angkor Vat : le temple du Bayon, celui du Ta Prohm et le Preah Khan. Avec chacun leur particularité insolite que je vous dévoilerais.

Mais je vous emmène aussi plus loin sur des sites à 30 ou 50 km de Siem Reap comme le Bateay Srei ou le Kbal Spean qui eux pour le coup sont vraiment à part et qui valent évidemment le détour, même si vous n’êtes pas en moto.

Allez il est grand temps d’enfiler ton chapeau d’Indiana Jones (sans oublier ton fouet) et de me suivre dans mon aventure de la cité perdue Angkor et de ses coins magiques !

Le Temple Rose, le Banteay Srei, la Sainte-Chapelle khmer

Un temple rose ?! Oui c’est le grès utilisé pour sa construction qui lui donne sa couleur. Insolite oui mais il est surtout connu pour la finesse de ses sculptures.

Ce magnifique temple ne se trouve pas dans le centre d’Angkor. Les 35 km qui le séparent de Siem Reap le rendent inaccessible à pied mais pourquoi pas en vélo mais plus raisonnablement en tuk-tuk. Moi j’ai eu la chance d’y aller avec mon monture, ma jolie Yamaha.

Banteay Srei temple rose angkor

Il faisant chaud et lourd mais l’impression de légèreté qui se dégage de ces pierres a tout emporté.

Le Banteay Srei c’est un peu la Sainte-Chapelle d’Angkor : la finesse de ses sculptures a fait le tour du monde.

Banteay Srei temple rose angkor

Banteay Srei temple rose angkor

Ce qui frappe quand on commence à faire quelques pas dans ce temple, ce sont ces frontons, ces linteaux, ces colonnes, ces sculptures qui ont l’air d’être taillés au scalpel. D’ailleurs le surnom de ce temple ne trompe pas : la citadelle des femmes. Au vue de la finesse du temple, on pensait que c’était les mains de femmes qui avaient érigé ce temple.

Banteay Srei temple rose angkor

C’est en fait un temple hindou construit au Xème siècle par des courtisans du roi Rajendravarman II. Et ils ont bien fait les choses.

1000 ans plus tard, vous n’échapperez pas à la magie des lieux : envoûtés par la grâce des danseuses de pierre, épié par des Vishnu et Indra de gré… ou bien encore (malheureusement) bouleversé par ce petit enfant khmer, bien vivant, avec qui la vie n’a déjà pas été tendre et qui mendie à l’entrée.

Banteay Srei temple rose angkor

Pour l’anecdote, ce temple est tellement magique, qu’André Malraux s’est lui même laissé allé en 1923 (alors que la fin de la découverte du temple eu lieu en 1924 par l’école française d’extrême-orient) à un pillage de bas-reliefs. Heureusement il s’est fait attrapé à Phnom Penh.

Banteay Srei temple rose angkor

Moi je n’ai ramené que des photos et un souvenir vif et léger d’un lieu à part. Et c’est mon trésor à moi.

Le site d’Angkor est classé patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992. Dès que la fin de la guerre civile fut proclamée, l’UNESCO réagit rapidement pour classer le site et dès 1993 lancer un vaste programme de réhabilitation. Aujourd’hui l’une des principales préoccupations de l’UNESCO est l’afflux de millions de touristes qui mettent en danger le site.

Le temple grec du Preah Khan

temple grec Preah Khan angkor

Il faut bien avouer que lorsqu’on pénètre dans ce vaste ensemble du Preah Khan, un peu en arrière et qu’on tombe sur ce temple qui ressemble étrangement à un temple grecque, on se frotte les yeux. Comment au XIIème siècle des architectes khmer auraient pu s’inspirer de temples construits presque 2000 ans plus tôt à 10 000 km de là ? On ne sait pas. Le mystère reste entier.

temple grec Preah Khan angkor

Certes notre petit temple grecokhmer ne respecte pas du tout les dimensions d’un authentique temple hellénique. Mais tout de même, la ressemblance est frappante.

temple grec Preah Khan angkor

Ce petit temple « grec » est en fait la bibliothèque du temple Preah Khan. Ce qui est troublant c’est qu’aucun autre bâtiment sur Angkor ni même dans tout le Cambodge n’imite les lignes de cette bibliothèque.

Ta Prohm, le temple aux fromagers

Non, non, les fromagers d’Angkor ce ne sont pas de petits artisans qui font un fromage extraordinaire au fin fond du Cambodge. Le fromager c’est le nom d’un arbre qui a pris ce nom car sous le protectorat français, on utilisait le bois dans la fabrication des boîtes pour le fromage, entre autre le camembert.

Et le temple Ta Prohm est littéralement envahi par les fromagers.

C’est le 3ème temple le plus visité à Angkor. Angkor Vat, le Bayon et… le Ta Prohm. Mais ce que les touristes aiment probablement le plus dans ce temple de ce bon vieux Jayavarman VII, roi  d’Angkor, c’est sa destruction. 

Fin XIXème, l’école d’extrême orient française, décide lorsqu’elle découvre le temple au milieu de la jungle de ne pas le dégager.

temple TA PROHM angkor

D’une c’est compliqué, mais de deux c’est surtout fascinant : les Ceiba pentandra, alias les arbres fromagers, ont pris possession des lieux. Ils ont tout envahi, poussé à travers les murs, sur les toits. C’est son côté insolite.

temple TA PROHM angkor

On a l’impression que les arbres dégoulinent de partout. Tout un symbole que les archéologues nous ont légué : la nature a repris ses droits sur la mégalopole khmer du XIIIème siècle après des centaines d’années d’abandon par les hommes.

temple TA PROHM angkor
Ma bobine sur la droite et Rom et Vaness’

Avec Pagnol, nous avions le Château de ma mère, avec Jayavarman VII, c’est le Temple de ma mère. Bien que son nom signifie grand-père Brahma, ce temple fut consacré en 1186 à sa mère à travers l’idole principale, Prajnāpāramitā, la personnification de la sagesse. Môman je t’aime. Mais attention, Jaya n’a pas juste fait plaisir à sa maman chérie : le Ta Prohm fait partie des temples de la métropole qu’il a passé sa vie à créer, Angkor Thom.

temple TA PROHM angkor

Le Bayon, le temple aux 148 sourires

C’est peut-être le temple le plus insolite d’Angkor. Le plus humain aussi. Et mon préféré.

bayon angkor

Ce temple est constitué de 148 visages géants sculptés dans la pierre. La sensation est unique et vous vous surprenez à contempler ces doux visages khmers, sortis de la nuit des temps (enfin du XIIème siècle pour être précis).

temple bayon angkor temple bayon angkor

C’est donc Jayavarman VII, le dernier grand roi d’Angkor, qui a bâtit le Bayon. L’une des dernières théories avancées par les archéologues propose l’idée suivante : chaque souverain construisait son temple pour régner de son vivant mais une fois la mort venue, le temple devenait la demeure funéraire du souverain. Ce qui expliquerait le nombre important de temples à Angkor.

Le Bayon serait donc la dernière demeure de Jayavarman VII. Mais cette théorie est toute récente, elle reste encore à étayer.

temple bayon angkor

Des 54 tours construites au départ, il n’en reste que 37. Avec donc un visage à chaque point cardinaux, c’est à dire 4 visages pour chaque tour, qui regardent dans toutes les directions du royaume. Si le message est très certainement religieux et que ces visages représentent différents bouddha, il y a une des théories qui entourent des visages qui ont gardé une bonne part de mystère, qui me plait.

temple bayon angkor

Angkor Thom étant la capitale du royaume (une mégalopole pour l’époque), le Bayon étant son principal temple, on parle ici de pouvoir. Et généralement pour imposer son pouvoir, l’Histoire nous apprend que l’homme utilise souvent la puissance, la force, l’arme.

Ici, ce sont 4 visages doux et protecteurs, avec ce sourire marqué. Des visages qui veillent sur les 54 provinces du royaume (d’où les 54 tours) avec bienveillance. Oui c’est ça avec bienveillance. La loi de l’Empereur doit bien entendu régner mais avec un certain égard pour son peuple.

temple bayon angkor

Il ne faut pas oublier que Jayavarman VII est arrivé au pouvoir après une guerre civile particulièrement sanglante. Assez traumatisante pour que le nouvel Empereur veuille immortaliser cette guerre atroce sur les murs de son temple. « Nous n’oublierons pas » devaient-ils se dire. Quand je disais bienveillant au-dessus de ce paragraphe… ça remet en perspective !

temple bayon angkor

Au sujet des visages, l’une des théories très en vogue en ce moment serait que les visages du Bayon soient en fait tous ceux du roi Jayavarman VIICes visages allaient avec la nouvelle religion que venait d’imposer à son royaume Jaya (pour les intimes) : le bouddhisme mahayana avec la notion de toute puissance, de contrôler le monde entier. 

Certains chercheurs comme le professeur Fletcher (université de Sydney) avancent que le changement de religion a un but bien précis : l’éradication de toute une aristocratie hindoue qui avait la main mise sur le pouvoir. On change de religion, on fait table rase du passé et on s’affranchit de tout entrave à son pouvoir.

Kbal Spean, la magique rivière aux 1000 lingas

Comme le Banteay Srei (temple rose), ce site archéologique ne se trouve pas dans l’enceinte d‘Angkor Vat. Ce lit de rivière se trouve à une 50aine de kilomètre de Siem Reap, 45 minutes de moto pour moi. Mais la balade vaut le détour.

Le Kbal Spean est un temple tout à fait insolite : il se loge dans le lit de la rivière Stung Kbal Spean, affluent de la rivière Siem Reap qui coule donc à Angkor, sur le mont Kulen (Phnom Kulen). Un emplacement stratégique pour le trésor d’Angkor : l’eau.

En effet, sans leur extraordinaire maîtrise de l’eau, des canaux, des bassins, les khmers n’auraient jamais pu faire d’Angkor, leur capitale qui avant les constructions n’était qu’un vaste marais insalubre.

Arrivé sur place, il vous reste encore une bonne demi heure de marche pour atteindre cette merveille. Petit air d’Indiana Jones (il manque juste le fouet) quand on traverse cette végétation luxuriante. Mais rassurez vous le chemin est facile et bien balisé.

Kbal Spean riviere 1000 lingas angkor

Quand on arrive à la rivière, on reste bouche-bée devant la magie des lieux. Le lit de la rivière est entièrement sculpté sur 200 mètres : on cherche dans l’eau les scènes mythologiques sculptées par des ermites au XIème et XIIème siècle, sous les règnes du roi Suryavarman I et Udayadityavarman II.

Kbal Spean riviere 1000 lingas angkor

Cette consécration fait de cette rivière une rivière sacrée marquant son importance stratégique pour l’approvisionnement d’Angkor.

Les lingas (ou lingam) sculptés sur tout le plateau représentent le yonin, des images de divinités hindoues. On peut également voir une sculpture du Seigneur Vishnu en méditation, dans sa position couchée sur un serpent. On apparente aussi les lingas à des représentations phalliques sacrées appartenant au brahmamisme. On en retrouve dans presque tous les temples d’Angkor.

Kbal Spean riviere 1000 lingas angkor

Le lieu est d’une incroyable tranquillité. Je suis athée et pourtant j’avais envie de me recueillir, de faire une pause, de réfléchir un peu : la lumière douce, le bruit des arbres, l’écoulement de l’eau paisible, le très peu de touristes… c’est juste magnifique.

Kbal Spean riviere 1000 lingas angkor Kbal Spean riviere 1000 lingas angkor

J’ai terminé ma visite par un petit passage en contre-bas à une cascade. Tout mignon, vous pouvez vous mettre dessous et même vous « baigner ». J’ai pris en photos quelques touristes locaux qui ont bien voulu prendre la pose.

Kbal Spean riviere 1000 lingas

Bon c’est malin,  après avoir écrit l’article je n’ai qu’une envie, retourner à Angkor pour découvrir d’autres coins magiques. D’ailleurs si tu en as, n’hésite pas à les partager en commentaire de cet article. Ci-dessous toutes les activités qu’il vous faut pour votre visite d’Angkor.

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Des expos insolites et 100% immersives à Paris avec Jam Capsule

On est allé découvrir les expositions insolites et immersives de Jam Capsule...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *