Un moulin du XVIIIème pour goûter aux plaisirs de la Puisaye (Bourgogne)

moulin de Corneil
Partage avec tes amis

On a tous croisé sur nos routes des lieux abandonnés. Des bâtiments qui avaient une âme et qui ont été délaissés, livrés à eux-mêmes, à la nature.

Si vous êtes comme moi, vous avez peut-être rêvé de donner à ces lieux insolites une nouvelle vie. Et bien c’est ce qu’a fait Cornelius de Laminne, restaurateur parisien qui est tombé amoureux de la région.

Et on le comprends : la Puisaye, petit bout de Bourgogne entre Auxerre et Orléans, qui a troqué ses vignes contre des vaches a quelque chose de magique et de totalement reposant.

L’entrepreneur a transformé le moulin hydraulique d’une scierie, abandonnée dans les années 60, en une oasis de repos et de saveurs au coeur d’un écrin de verdure, le Moulin de Corneil.

Moulin de Corneil Mézilles

Nous avons eu la chance d’y séjourner une nuit et de goûter à la cuisine de ce lieu magique au coeur d’une Bourgogne toujours aussi généreuse. Installes toi confortablement dans ton petit canapé, ça va être bien.

Paris – la belle vie en 2h

Un tour de périph’, une bonne heure et demie d’autoroute A6 et nous voilà dans ce petit village de Mézilles au coeur de ce coin de Bourgogne je ne connaissais pas, la Puisaye, dans l’Yonne. Et j’avais bien tort de ne pas connaître.

La campagne, pleine de couleurs (avec un vert fortement dominant), un air vivifiant, des paysages vallonnés, des tracteurs… la campagne qui vous repose les yeux, les poumons, la tête.

Et nous voilà, sur les graviers blancs d’un petit chemin menant à ce fameux moulin hydraulique qui a perdu sa roue mais qui a gagné ses galons de sérénité : bienvenue au Moulin de Corneil. 

Moulin de Corneil Mézilles

Moulin de Corneil Mézilles

Moulin de Corneil Mézilles
Je ne résiste pas à l’envie de partager ma petite vidéo sur ce lieu magique, avec un peu de drone dedans.

Luxe, calme et volupté

Quand on découvre cette jolie petite bâtisse du XVIIIème siècle, avec sa petit rivière et son saule pleureur, on ne se dit qu’une chose : je veux me poser là. Pour manger, pour dormir, je veux faire une petite pause dans ce lieu magique.

Moulin de Corneil Mézilles

Ca tombe plutôt pas mal puisqu’on est venu pour ça.

Instinctivement on s’installe sur la terrasse du Moulin.

terrasse moulin de Corneil terrasse moulin de Corneil

Instinctivement quand on découvre le menu, on se laisse aller aux plaisirs bourguignons de l’assiette : crème brûlée au foie gras en entrée, cette belle folie de la côte boeuf, tout cela accompagné d’une des spécialités de la région, le vin of course. Notamment un petit Irancy (Pinot noir) qui était le compagnon idéal pour le côte de boeuf.

Une cuisine fraîche, de terroir, inspirée et juste. On se régale.

Autant vous dire que cette nuit bourguignonne fut belle.

Moulin de Corneil Mézilles

Elle fut belle, grâce à la cuisine d’Adrien Genêt mais aussi grâce à la chambre d’hôte que propose le Moulin. Oui, 2 superbes chambres d’hôtes en fait sont proposées au dessus du restaurant.

2 grandes chambres d’une trentaine de m2, décorées avec beaucoup de goût.

Tout en conservant l’authenticité du moulin, le mobilier chiné, les touches de déco contemporaines, et les lits ultra conforts pour vous permettre une digestion parfaite, habillent les chambres.

Vous retrouverez d’ailleurs tout l’équipement qu’on peut demander à une belle chambre d’hôte : wifi, coin salon, télévision, cafetière, sèche-cheveux.

Parce que oui c’est le combo parfait : un dîner plein, plein de fêtes et de saveurs, sans avoir besoin de prendre la voiture après. Une petite sensation de paradis, de laisser-aller grisante.

Le petit parc autour du Moulin de Corneil lui donne ce petit supplément d’âme : à l’heure des croissants et du café, on se délecte de cette douce lumière sur une nature aussi heureuse.

Le bruit de l’eau qui coule doucement, les arbres qui se balancent avec la brise, la pelouse vert vif qui vous appelle… colchiques dans les prés, on aurait envie de se balader nus chez dame nature.

Rassurez-vous, à ma première gorgée de café, je me suis réveillé. Mais le paysage magique était toujours là. Et j’avais gardé mon caleçon (heureusement pour dame nature et la team du Moulin).

On se retourne une dernière fois sur ce petit chemin de graviers blancs avant de repartir sur les routes. Et on se dit qu’on va revenir. Vite.

Infos pratiques

3, place Lucien Gaubert 89130 Mézilles
Réservations : 07.83.40.49.17
Prix des chambres en saison haute : 120€ (100€ le reste de l’année)
Comptez 50€ par personne pour un dîner complet vin compris
Site internet : http://www.lemoulindecorneil-mezilles.fr

D'autres voyages insolites

Partage avec tes amis
Tags from the story
, ,
Written By
More from Jef

Voyage au Pakistan : dangers et conseils pour votre sécurité

Le jour où j’ai appris que je partais en voyage pour le...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *