Visite insolite : le Paris des Sorciers, Sorcières et des Magiciens

dame à la licorne harry potter
Bienvenue dans notre visite du Paris de la sorcellerie et du maléfisme !
Partage avec tes amis

On vous propose aujourd’hui une visite insolite de Paris. Enfin une visite magique plutôt de la capitale. On a rendez-vous avec les sorciers, les sorcières, les sortilèges ou encore la magie aux détours de rues, de bâtiments parisiens qui ont vu passer des personnages célèbres du monde de la sorcellerie et de la magique.

Si vous avez un talisman ou un porte bonheur, c’est le moment de le prendre avec vous avant d’embarquer dans cette visite mystérieuse d’un Paris parfois caché. Vous découvrirez quelques oeuvres de sorciers cachées dans des musées célèbres mais aussi des coins moins connus qui gardent leur part de mystère.

La Colonne Médicis

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rhoda Thewaves (@rhodathewaves) le

Dernier vestige de Catherine de Médicis du côté du Châtelet, cette colonne détonne dans le paysage urbain du centre ville. Et pour cause. Construite en 1574 sur ordre de la Reine, déjà à l’époque elle dominait tout le quartier et fût la première colonne isolée de Paris.

La Reine l’a fit construire pour son conseiller occulte, l’astrologue florentin Côme de Ruggeri. Elle échappa miraculeusement à toutes les restructurations du quartier qui furent nombreuses depuis le XVIème siècle.

L’astrologue y pouvait faire ses observations et prédire l’avenir de la Reine. La fin de l’astrologue fût brutale : son corps fut traîné dans tout Paris puis avoir prononcé des paroles profanes sur son lit de mort. Ca rigolait pas à l’époque…

Où ça ? Bourse du commerce de Paris, Châtelet les Halles

Le ferronnier biscornet et les portes du diable

légendes de paris
@Wikipédia

Une légende ancienne raconte que le ferronnier en charge de la conception des portes latérales de Notre-Dame de Paris aurait accepté de vendre son âme au diable pour parvenir à finaliser son ouvrage très, peut-être trop, ambitieux.

Le diable, sacré loulou, lui aurait dit « Je suis le diable. Si tu veux faire un pacte avec moi, tu seras le plus adroit des serruriers, et tu pourras entreprendre tous les ouvrages que tu voudras. » Pour un ferronnier, impossible de résister, et comme les portes de conception arabesque sont magnifiques, on le remercie pour son beau sacrifice.

Où ça ? Notre Dame de Paris

Le Rocher de la Sorcière de Montmartre (18ème)

rocher de la sorcière à Montmartre
Source : chambresapart.fr

Au milieu du passage de la Sorcière, au coeur de la butte Montmartre entre la rue Lepic et l’avenue Junot, vous tomberez nez à nez avec un rocher. A priori une ancienne fontaine totalement délabrée mais qu’on ose pas enlever. Sa forme étrange, son histoire mystérieux (l’origine géologique de la pierre la situe à Reims), son positionnement juste en face d’une maison qu’on dit habité il fut un temps par une sorcière, en font une des curiosités maléfique de Paris.

Le passage est privé mais vous pouvez vous glisser à la faveur d’une ouverture de la grille, c’est pas loin du métro Lamarck Caulaincourt.

Le Square du Vert-Galant, le bûcher des templiers

square vert-galant templiers

Si aujourd’hui, ce joli petit square à la pointe ouest de l’île cité, au pied du pond Neuf paraît bien paisible. Mais le 18 mars 1314, il faisait très chaud dans ce square. C’est en effet ici même que les derniers templiers, dont le dernier grand maître Jacques de Molay furent brûlés vif. Un grand bûcher donc qui resta dans l’histoire avec notamment ce moment où le grand maître maudit les rois de France et le pape sur les prochaines générations.

Où ça ? Square du Vert-Galant, 15 place du Pont-Neuf 75001 Paris

La tapisserie de la Dame à la Licorne (Musée de Cluny)

dame à la licorne harry potter

Cette tapisserie, chef-d’oeuvre de la Renaissance est une allégorie des 5 sens avec 5 tableaux différents. Plus un tableau, un peu mystérieux : la Dame à la Licorne refuse des bijoux avec la mention « A mon seul désir ». Ce sens fait probablement référence au 6ème sens, auquel on croit beaucoup à la Renaissance et probablement aussi à la force du coeur qui dirige notre 6ème sens.

La licorne, animal magique par excellence, est là pour donner une dimension un peu plus mystérieuse à cette tapisserie envoûtante exposée au musée de Cluny, l’un de mes musées préférés.

Où ça ? Au musée de Cluny, le musée du Moyen-Age à Paris au 28 Rue du Sommerard, 75005 Paris

 

icone Harry Potter

Les Catacombes

 

les catacombes paris
Crédits photo (creative commons) : wikimedia

Quand on parle de lieu mystérieux à Paris, les Catacombes arrivent rapidement dans la conversation. Et pour cause : ces anciennes carrières ont été transformées en ossuaire municipal au XVIIIème siècle suite au déménagement de cimetières du centre de Paris, dont le cimetière des Saint-Innocents du côté des Halles. En effet, les catacombes étaient situées à l’époque à l’extérieur de Paris et les cimetières du centre étaient décriés pour apporter des maladies aux parisiens.

Résultat : aujourd’hui vous pouvez vous offrir une petite balade au milieu de six millions de squelettes. L’entrée se fait sur la place Denfert-Rochereau mais ne donne accès qu’à 0,5% de la superficie totale du lieu. Assez pour bien flipper.

Entrée : 1 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014 Paris

D’ailleurs les Catacombes font parti des 10 sites qui font le plus peur à Paris.

Où ça ? Au 1 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014 Paris

La plus vieille maison de Paris, celle de Nicolas Flannel

maison nicolas flamel

Le célèbre alchimiste du XIVème siècle a sa maison à Paris ! Oui « le grand pignon » comme on la surnomme est au 51 de la rue Montmorency dans le 3ème arrondissement, dans le Paris médiéval du Marais. Inventeur supposé de la Pierre Philosophale, il devient immortel et est au centre de nombreuses intrigues et légendes autour des alchimistes et de la pierre philisophale.

Vous pourrez aller admirer son authentique maison et pourquoi pas y dîner, puisqu’un restaurant gastronomique s’y est installé.

Où ça ? Dans sa maison au 51 rue Montmorency 75003 Paris

Le Musée de la magie

musée de la magie

Le musée de la magie propose une collection rare d’objets, d’instruments dédiés aux grandes illusions, aux automates, aux illusions d’optique, aux affiches, aux gravures et aux objets de magie. S’ajoute à cela, une collection d’automates qui vous fascinera ou vous fera frisonner, au choix.

Le musée propose même des formations pour les magiciens en herbe.

site internet : https://museedelamagie.com/
Où ça ? 11, rue Saint Paul 75004 Paris

Découvrir des chamanes du monde entier au musée du Quai Branly

masque chamane esprit de la lune

Dans les belles collection du musée des arts premiers se cachent de très belles pièces dédiées au chamanisme, à la sorcellerie aux quatre coins du globe.

Si vous êtes bien attentif, vous tomberez nez à nez avec des oeuvres en lien avec la sorcellerie : photos de sorciers du Viet-Nam, masque anthropomorphe du Nganga (devin sorcier) d’Afrique Centrale ou encore le Masque cérémoniel kegginaquq dit « l’esprit de la lune » d’Amérique centrale.

Où ça ? musée du Quai Branly, 37, quai Branly 75007 Paris

 

Le cimetière du Père Lachaise

cimetiere pere lachaise

Au cimetière du père Lachaise, outre les fantômes, on peut aller se recueillir sur  la tombe d’Allan Kardec, la tombe la plus fleurie du cimetière. Allan Kardec ? Oui le fondateur du spiritisme au XIXème siècle. Il aurait eu cette parole : “Après ma mort, si vous passez me voir, posez la main sur la nuque de la statue qui surplombera ma tombe, puis faîtes un vœu. Si vous êtes exaucé, revenez avec des fleurs.” Manifestement les voeux marchent !

Où ça ? Au cimetière du Père Lachaise 75020 Paris

Une nuit magique à l’hôtel Splendor

hotel Splendor

On sait où passer une nuit magique sur Paris : au Splendor. Vous êtes plongé dès l’accueil dans le monde de la magie et des illusions : un beau Splendor lumineux, le buste de George Méliès, le premier grand réalisateur d’effets spéciaux (et magiques) au cinéma, grande source d’inspiration pour cet hôtel, des miroirs, des accessoires de magie, une bibliothèque avec des ouvrages dédié à Houdin (grand illusionniste français du XIXème qui inspira Oudini), à Méliès, à l’histoire de la magie, pas de doute permis, le fantastique est roi au Splendor.

Nous avons eu la chance de tester une des chambres du 5ème étage, l’étage des illusionnistes à découvrir ici.

Où ça ? 38, rue Cardinet 75017 Paris

Alors que pensez-vous de notre Paris des sorciers ? On aurait oublier des lieux ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire !

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Des expos insolites et 100% immersives à Paris avec Jam Capsule

On est allé découvrir les expositions insolites et immersives de Jam Capsule...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *