7 visites insolites de la Havane (Cuba)

Partage avec tes amis

Aujourd’hui je vous emmène à Cuba où j’ai eu la chance de passer 10 jours. 10 jours pour découvrir une île des Caraïbes d’une richesse culturelle incroyable.

Nous faisons étape aujourd’hui à la Havane, la capitale de Cuba.

Si la Havane souffre parfois d’une mauvaise réputation (très touristique, les touristes sont très sollicités, infrastructures moyennement entretenue), la Havane est incontournable pour un voyage à Cuba.

J’y ai passé d’excellents moments, notamment dans le vieux quartier, la Habana Vieja où les bâtiments espagnols du XVème et XVIème siècle entretiennent une atmosphère toute particulière.

Mais pas question de vous faire une visite classique de la Havane ici. Non là je voulais vous présenter la Havane façon insolite avec 7 visites, angles de vues, coins, insolites et hors des sentiers battus.

Culture, histoires, lieux perdus, vues magnifiques… voici 7 visites insolites à faire à la Havane.

7 visites insolites à faire à la Havane

Le spot Instagram de la Havane

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Journey with Amanda (@excursiondiaries) le

On commence tout de suite par prendre un peu de hauteur pour vous permettre de faire peut-être votre plus belle photo de la Havane (et de nourrir votre compte Instagram avec, au fait le nôtre est ici.)

Rendez-vous dans le quartier de la Habana Vieja, plus précisément à l’hôtel Ambos Mundos.

Visez le 8ème étage (ascenseur gratuit), et là vous tomberez sur une superbe terrasse avec vue sur la vieille ville et le « Castillo del Morro ».

Un bar vous proposera les boissons locales, inutile de vous attarder sur les gros cocktails, trop chers par rapport à leur qualité.

Se prendre pour un Corleone à la Havane

photo tournage Parrain 2 à la Havane
Photo du tournage du Parrain 2 en 1974 dans les rues de la Havane

Je ne sais pas vous mais je suis un grand fan de la saga du Parrain. Attention l’oeuvre cinématographique pas les pratiques mafieuses.

Et le deuxième opus de Coppola se passe en grande partie à la Havane. Et ce ne n’est pas un hasard.

Des années 30 à 1959, la mafia italo-américaine était très présente à la Havane. Voici trois hôtel emblématiques de ces relations (évidemment douteuses) entre la mafia et la Havane.

L’hôtel Habana Libre

L’hôtel Habana Libre est peut-être le lieu le plus emblématique de cette période. C’est le phare d’un quartier qui a explosé dans les années Batista avec le soutien de la mafia : Vedado. Prostitutions, alcool, casino, tout était bon pour les touristes américains, énorme business pour la mafia.

Fidel Castro installa son QG au 22ème étage de cet hôtel qui s’appelait alors l’hôtel Hilton de la Havane en 1959. La Révolution chassa en effet tous les américains, y compris la mafia accusée (à juste raison) de dénaturer le pays.

L’hôtel Nacional

hotel Nacional à la Havane
L’hôtel Nacional

L’hôtel Nacional dans le même quartier recevait toute les stars d’Hollywood, Franck Sinatra y chantait même dans les années 50.

C’est aussi ici que Lucky Luciano, mafieux de la côte est, organisa la plus grande convention jamais organisée pour les mafieux. Plus de 1000 mafieux sont venus !

L’hôtel Sevilla

On finira cette balade mafieuse à l’hôtel Sevilla, où là aussi les mafieux avaient leurs habitudes. Notamment Al Capone qui est venu régulièrement négocier de l’alcool pendant la prohibition. Lorsqu’il venait, il prenait tout le 6ème étage pour lui !

Rouler des mécaniques à bord d’une vieille américaine

voiture américaine vintage à la Havane
Voiture vintage dans les rues de la Havane

Si l’envie vous vient de vous offrir une petite balade en voiture pour découvrir la Havane, oubliez tout de suite les voitures modernes. Certes elles sont plus confortables mais elles n’ont aucun charme.

On ne peut pas dire la même chose de ces superbes autos américaines des années 50 qui circulent encore dans les rues de la Havane.

« Les carros amercianos » sont les vestiges, très tenaces, de l’embargo des Etats-Unis infligé dès la prise de pouvoir de Fidel Castro en 1959.

Sans industrie automobile, et avec une économie au plus bas, les cubains ont du se débrouiller avec les voitures laissées sur l’île par les américains.

Ils ont développé un art incroyable pour réparer ces vieilles américaines sans avoir de pièces de rechange.

Profitez en, car elles roulent toutes au diesel, et avec en plus la levée de l’embargo, ces voitures vintages vont être de plus en plus rare.

J’ai eu la chance de monter à bord et on est impression par l’espace à l’intérieur. Ce sont des voitures immenses. Alors évidemment question amortisseur, c’est plus ça, mais c’était un vrai plaisir de se retrouver dans une de ces voiture musée.

Se faire lire les lignes de la main à Regla

vieille dame à la Havane

Un petit coup de bateau, départ de la Habana Vieja et vous voilà dans le vieux quartier de la Regla.

Là-bas on pourra vous lire votre avenir (ou à peu près votre avenir) dans les lignes de votre main ou dans les cartes avec de magnifiques dames en tenue typique. Vous découvrirez alors un peu de la religion afro-cubaine, la religion Santeria.

Dans une rue un soir, j’ai assisté à une cérémonie. De façon très bête, j’ai non seulement voulu prendre une photo de la cérémonie (j’étais à l’extérieur du local) et surtout j’avais laissé le flash.

Je me suis fait coursé une fois la photo prise, je dois vous avouer que j’ai eu un peu peur sur ce coup là.

Vous serez alors en contact avec la religion Santeria d’origine afro-cubaine.

Faire de l’urbex dans le quartier chinois

barrio chino à la Havane
L’entrée du quartier chinois à la Havane

Comme tout quartier chinois dans le monde, le Barrio Chino marque son territoire avec une superbe porte décorée.

Mais passé ce portail, pas un seul chinois dans les rues ni de restaurants chinois. Non, par contre vous pourrez admirer de vieilles locomotives qui dorment tranquillement ici.

Admirer l’architecture stalinienne

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Adler S Walt (@waltsadler) le

Le bâtiment vaut le coup d’oeil : l’immeuble de l’ambassade de Russie (ex URSSà, le grand frère de l’île a été construit dans le pur style stalinien. Vous le reconnaîtrez sans soucis.

Prendre une dernière respiration à la tour Fosca

On a commencé l’article en hauteur, on le finit en hauteur ! Cette fois-ci rendez-vous à l’immeuble Fosca et ses 125 m de hauteur.

Un petit coup d’ascenseur et vous voilà au 34ème étage pour profiter d’une des plus belles vues sur la Havane. Si le restaurant panoramique est un peu cher pour vous, vous pourrez tout à fait vous offrir une petit mojito.

De grandes baies vitrées vous permettront de sentir les 125 m de vide sous vos pieds.

Si je n’ai pas passé mes meilleurs moments cubains à la Havane (du love sur Trinidad), je garde tout de même un excellent souvenir de la Havane où l’on sent l’histoire à chaque coin de rue.

Et vous quels sont vos souvenirs de la Havane ? ou vos attentes si vous rêvez d’y aller en voyage ?

La boîte à outils du voyageur à la Havane
le guide Gallimard de Cuba que j’adore (26,90€)
le guide Cartoville de la Havane (9,90€)
comparez les meilleurs prix pour un billet d’avion pour la Havane ici

Trouver votre hébergement au meilleur prix

Booking.com
Partage avec tes amis
Mots clés associés
,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Hébergement luxe et insolite : le Lumipod !

Une startup lyonnaise lance un nouveau type d'hébergement insolite : le Lumipod.
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *