Notre-Dame de l’insolite

Notre-Dame de Paris illumination
Notre-Dame de Paris illumination
Réveil un peu grogui hier avec encore les images de ce terrible incendie de Notre-Dame de Paris. Nous n'avions encore jamais écrit sur ce joyau gothique. Et là nous avions vraiment envie.
Partage avec tes amis

Alors que le monde entier pleure Notre-Dame de Paris, la célèbre cathédrale gothique sur l’île de la Cité au coeur du Paris médiéval, Voyage Insolite voulait lui rendre hommage à sa manière en vous faisant découvrir Notre-Dame dans sa version insolite

Anecdotes sur sa construction, sur son histoire et pourquoi pas une visite 100% insolite quand celle-ci rouvrira ses lourdes portes en bois.

Fini « la forêt », cette monumentale charpente qui avait demandé l’abattage de 1300 arbres, fini la flèche de Viollet-le-Duc (et sa statue), fini les visites et les messes (alors que c’est l’édifice le plus visité d’Europe) pendant un bon bout de temps, tout cela engloutie par les flemmes de ce cruel incendie du 16 avril 2019,

Seul point positif : les 400 sapeurs pompiers ont su préserver l’essentiel de Notre-Dame avec tous ses petits côtés insolites qu’on va vous faire découvrir ici. Même si il faudra attendre longtemps avant d’aller les découvrir…

Les alchimistes et Notre-Dame

Très difficile à voir d’en bas, on ne peut vraiment la découvrir que sur le balcon qui ceinture les deux tours.

Parmi les centaines d’oeuvres et de statues qui ornent la cathédrale, il y a une qui pourrait étonné un œil averti.

Ni gargouilles, ni ange, ni démon, c’est un alchimiste. Un grand vieillard de pierre, au bonnet phrygien, au symbole de l’Adeptat (celui qui a obtenu la Pierre Philosophale, et qui s’appuie d’une main à la balustrade, de l’autre caresse sa barbe. C’est bien l’Alchimiste de Notre-Dame.

Les alchimistes du XVème siècle tenaient leurs assemblées dans la basilique de Notre-Dame.

La cathédrale est en fait l’un des berceaux de l’alchimie à Paris et elle constituait le principal lieu de rencontre de cette confrérie qui a alimenté les légendes


Au fait c’est quoi l’alchimie ?
Le but fondamentale de l’alchimie : transformer le plomb (ou le fer ou autre) en or. On parle aussi de prolonger la vie des hommes, quitte même à les rendre immortels. C’est la quête de la pierre philosophale, censée rendre possible tout cela. Ni magie, ni sorcellerie, on pourrait plus la rattacher à la notre chimie moderne.


Les portes du diable

La magie et la sorcellerie reviennent souvent dans l’histoire de Notre-Dame. Quoi de plus normal pour un édifice religieux qui a marqué le haut moyen-âge, période de toutes les superstitions.

L’une des histoires qui est parvenue jusqu’à nos oreilles, c’est celle de cet ouvrier serrurier.

Se présentant pour être reçu maître dans sa corporation, on lui imposa pour chef-d’oeuvre de ferrer les portes d’entrée.

Gros challenge pour le jeune serrurier qui ne se voyait finalement pas de taille. Le diable, voyant là une belle opportunité, sous le pseudonyme de Biscornet, lui proposa de finir le boulot à sa place en échange de son âme.

Le lendemain tout était fait. Enfin presque. Le diable n’avait pu s’occuper du portail central : c’était là que passait le Saint-Sacrement. Pas de bol.

Du coup notre jeune ouvrier fut délivrer de son serment et fut reçu maître.

Mais pour les curieux, vous reconnaîtrez sur les bandes transversales de petites figurines à corne. La signature de vous savez qui.

Notre-Dame fruit de plusieurs églises

Comme souvent au moyen-âge, l’édifice religieux s’est bâti sur les vestiges d’une autre église.

Mais sur l’île de la Cité, c’est sur deux églises que Notre-Dame s’est construite : une église dédiée à la Vierge Marie et l’autre à Saint-Etienne, évêque de Rome au IIIème siècle.

On a même établi qu’une église paléochrétienne et une basilique carolingienne se trouvaient aussi ici. On parle aussi d’un temple de Jupiter du temps des romains.

Apparemment « the place to be »  pour tout lieu de culte du coin !

Le nombre d’or pour mesure

La cathédrale a été construite sur la base du nombre d’or. Par exemple si on divise la hauteur de la façade par sa largeur on obtient 1,61803398875… soit le nombre d’or.

Ce nombre se retrouve un peu partout dans les dimensions des encadrements de porte par exemple ou encore entre le vitrail principal et les deux tours.

A noter : les grandes rosaces ont été sauvées des flemmes

Le nombre d’or

Il serait connu depuis la nuit des temps. On le retrouve chez les peintres du début du siècle, dans les cathédrales gothiques, sur les façades des temples grecs et même au cœur de la Grande Pyramide.

On dit qu’il aurait été transmis de bouche de pyhtagoricien à oreille d’initié, comme un secret universel et immuable (il n’était pas considéré comme un nombre puisque seuls les entiers sont des nombres chez les grecs).

De nombreux tableaux seraient conçus selon les règles de la « divine proportion » (expression datant de 1509 avec Léonard de Vinci). 

Les rois décapités de Notre-Dame

Les rois décapités de Notre-Dame de Paris
Les rois décapités de Notre-Dame de Paris

Non je ne vais pas vous parler de la nécropole des rois de France puisque celle-ci se trouve à Saint-Denis et non à Notre-Dame.

Je vais vous parler des 28 rois en statue qui ornent la façade principale. Aucun rapport avec les rois de France puisque ce sont les rois du Royaume de Juda.

Mais les révolutionnaires n’étaient pas tout à fait au courant. Persuadés qu’ils avaient à faire aux rois de France, ils les ont tous décapité en 1793 (une obsession à l’époque).

Pendant 200 ans, ces statues sont restées sans tête. Puis un beau matin de 1977, les têtes de ces rois de Juda ont été retrouvées dans le 9ème arrondissement.

Elles sont depuis conservées au Musée national du Moyen Age de Cluny à quelques mètres de leur corps de pierre.

Où est Charlie Viollet-le-Duc ?

L’une des images choquantes de l’incendie, c’est cette flèche qui s’écroule sur elle-même.

C’est l’oeuvre de l’architecte Viollet-le-Duc qui au XIXème siècle a fortement rénové la cathédrale, notamment suite aux méfaits de la révolution sur le bâtiment.

La flèche de Notre-Dame de Paris en feu
La flèche de Notre-Dame de Paris en feu

Et Viollet-le-Duc en a profité pour inaugurer une mode que Hitchcok a beaucoup utilisé et qu’on a beaucoup vu par exemple chez Marvel avec Stan Lee : le cameo.

Sauf que là pas de pellicule pour s’immortaliser mais des statues.

Et l’architecte s’est fait plaisir.

Il a par exemple remplacé l’une des têtes des rois de Juda par la sienne. C’est la 8ème statue en parant de la gauche si vous voulez la retrouver.

La galerie des rois à Notre-Dame avec Viollet-le-Duc
La galerie des rois à Notre-Dame avec Viollet-le-Duc
Statue de Viollet-le-duc à côté de la flèche

Mais ce n’est pas tout. Viollet-le-Duc s’est fait aussi apôtre sur le toit face la flèche.

Les statues de la flèche ont été sauvé de justesse par les pompiers.


Gargouille de Notre-Dame

Comme tout le monde, nous avons hâte de redécouvrir toutes ses merveilles. Les énormes dons financiers dont on parle ces jours-ci donnent confiance pour l’avenir de Notre-Dame. Même si il faudra être patient….

Partage avec tes amis
Mots clés associés
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Hébergement luxe et insolite : le Lumipod !

Une startup lyonnaise lance un nouveau type d'hébergement insolite : le Lumipod.
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *