Oui, SNCF c’est possible grâce à Jarvis

Partage avec tes amis

Il y a quelques jours nous sommes allés découvrir l’espace Oui Work à Paris, à deux pas des Grands Boulevards. Oui Work, non ce n’est pas un nouvel espace de co-working mais ça ne vous rappelle rien ? Mais si les trains bleus là… Oui Go ! Bingo ! C’est donc la SNCF qui est derrière ce lieu éphémère inclassable qui nous fait découvrir le futur immédiat et un peu plus lointain du voyage en train.

Voyage-Sncf.com devient Oui.sncf

Il est loin le temps où petit stagiaire chez Karavel.com  (fraîchement lancé, juste avant qu’ils n’engloutissent Promovacances), je voyais arriver avec crainte ce géant du voyage en ligne. Vous pensez bien, SNCF et Expédia sur un même site internet… Depuis des trains sont passés sous les ponts et la SNCF a à coeur de faire évoluer sa relation avec ses clients ou futurs clients. Aide à l’achat, inspiration, comparaison… Oui, SNCF c’est possible.

Ambiance geek et start-up pour la team Jarvis

Un délicieux mojito à la main je découvre donc ce fameux espace Oui Work. Déco geek à souhait (les gadgets de Super Insolite y ont toute leur place), le lieu est vraiment sympa entre canapés pour discuter des nouvelles applis, écran géant pour un petit speech, espace démo avec smartphone et ordi à dispo. On dirait presque que la SNCF vient de monter sa start-up.

Nous rencontrons donc François Bitouzet, directeur de la communication et des membres de la team Jarvis, nom de code qui en dit long sur l’objectif de la team. Bientôt plus besoin de s’appeler Tony Stark pour avoir son Jarvis SNCF à la maison !

Jarvis, c’est le symbole d’une nouvelle organisation au sein de VSC, focus sur le projet et l’ouverture à toutes les idées. La « feature team ». Une équipe indépendante dans l’organigramme, avec en son sein un product owner, des UX designers pour bosser sur l’expérience utilisateur, des UI Designers pour améliorer l’interface produit, un testeur, des développeurs évidemment, et un concepteur-rédacteur, nouveau poste crée pour les bot, les robots qui répondent à vos questions. Et oui, il faut leur apprendre un peu quoi nous répondre.

La team Jarvis utilise la gestion de projet « scrum ». L’idée ? Réfléchir sur plusieurs parcours clients, « les user stories ». Comment par exemple utiliser la géolocalisation de Google pour aider le client SNCF dans son achat. Durant 15 jours, les cycles de travail « sprint », plusieurs stories seront développées. Tous les matins, on prend 15 minutes pour noter leur complexité, faisabilité ou avancement.

Après ce sprint, la team présente à toute la boîte son boulot. L’occasion d’un échange avec des membres extérieurs de l’équipe qui permettra d’enrichir ces parcours clients. Enfin les projets sont rendus publics auprès de clients qui ont manifesté l’envie de s’impliquer dans la vie « high tech » de la SNCF, sur la plateforme communautaire #OpenVSC, histoire d’avoir un retour encore « plus » client sur la stories. Résolument esprit start-up.

Assistant Google Home et appli comparateur

Vient donc le temps des démo. 2 ingénieurs nous proposent donc une petite démo des dernières avancées. La première, c’est le développement d’un assistant vocal propre à la SNCF au sein de Google Home. Du coup, avec ton Google Home tu dis :

Ok Google, je veux parler à Voyages-sncf .

Là une douce voix te réponds et cherche à savoir comment m’aider. Bon j’avoue j’aurais adoré retrouver la voix que j’entends en gare. Ca aurait prolonger le lien sonore que j’ai avec la SNCF depuis des années (des siècles ?). Avec cet assistant tu peux quasi tout lui demander : horaire pour Paris-Bordeaux si je veux partir ce week-end, si il y a de la place en première, si il y a un train moins cher avant ou après etc. Démo bluffante. La brique du paiement par la voix n’existe pas encore. Du coup l’assistant peut t’envoyer par mail ta proposition de résa et tu la valides en payant en ligne. Mais vraiment c’est très prometteur.

La deuxième test, c’est l’appli Chrome que propose la SNCF. Clairement on est dans une appli plus traditionnelle de comparaison de prix, mais l’intelligence de cet appli est frappante. Elle existe entre autre pour contrer les Blablacar et autres services de co-voiturage. Une fois installée, si par exemple tu recherche un trajet sur Blablacar, cet appli se permet de te faire remarquer qu’il existe un train au même prix, qui part 2h après mais qui te fait gagner 3h sur ton trajet. Là aussi c’est assez brillant, comment résister à un trajet moins long et moins cher ?

Mon petit coup de coeur ? C’est les dash-button SNCF ! Oui à la manière d’Amazon, la SNCF pourrait proposer des boutons connectés qui commanderait automatiquement les billets de train que vous avez l’habitude de prendre, notamment pour les abonnés TGVMax qui ont le TGV illimité. Du coup, hop un petit push et hop tu reçois tes billets par email. J’adore.

dash button sncf

L’inspiration, prochain challenge de la SNCF

Mais au-delà de l’achat de billet de train, la SNCF bosse actuellement pour ses bots mais aussi ses sites sur l’inspirationel. Et oui, la SNCF a bien envie de proposer des destinations, des idées week-ends, des expériences insolites au lieu de juste proposer un billet de train. Quoi ? Comment ? VSC racheterait Voyage-Insolite.com, le spécialiste inspirationnel insolite du voyage ? Pourquoi pas : nous on va lui en donner des idées insolites au bot de VSC !

L’espace Oui Work accueille pas mal d’événements ouverts au public, le programme est à suivre les réseaux avec #Ouiwork , vous pouvez aussi communiquer avec eux via @Voyagessncf_com .

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
Plus de voyages de Jef

Les fêtes de Noël les plus insolites dans le monde

Si pour une fois, vous avez envie de changer du père Noël,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *