5 associations qui mêlent plaisir et humanitaire au Cambodge

Partage avec tes amis

Au Cambodge, malgré les sourires, la misère et la pauvreté ne vous échapperont pas. Elle est partout, criante, cruelle, douloureuse… On ne va pas au Cambodge, en tout cas pas moi, pour une ambiance de vacances resort, plages, BBQ et margarita. J’y suis allé, pour découvrir le pays, les gens, les coutumes, les histoires (et évidemment passer de bons moments). Et lorsque vous avez cette démarche là, on a forcément envie de donner un petit coup de main à ce peuple si souriant.

Mais comment ? L’une des règles de base est de ne pas encourager la mendicité, notamment pour les enfants qui sont envoyés par des adultes (notamment à Angkor) pour vendre souvenirs et cartes postales. Aucune raison pour les adultes de les envoyer à l’école si ils rapportent de l’argent immédiatement. Alors comment ?

Il existe une myriade d’associations et d’ONG au Cambodge. Normal pour un des pays les plus pauvres du monde. Certaines ONG ont la bonne idée d’inclure le tourisme dans leur démarche. Voici 4 associations que vous pourrez inclure dans votre trip, histoire de donner un peu plus que les dollars pour les restos et les nuitées.

#1 Déjeuner ou dîner au restaurant Friends

Non pas de Central Perk ni de Ross dans ce restaurant près du palais royal à Phnom Penh. Ici l’ONG Mith Samlanh (« amis » en cambodgien) vous propose une excellente cuisine khmer avec un personnel en formation, des jeunes issus de milieux très défavorisés à qui on enseigne les métiers de la restauration. Le resto est même devenu à la mode, et une excellente ambiance y règne. Les prix modérés ne vous laissent aucune excuse…

Restaurant Friends
#215 Street 13
Phnom Penh
ouvert tous les jours de 11h à 21h

friends-phnom-penh

Phnom-Penh-friends3 Phnom-Penh-friends2 Phnom-Penh-friends

#2 Se faire masser par des aveugles

Etre handicapé… c’est pas facile vous en conviendrez. Etre handicapé dans l’un des pays les plus pauvres… je vous laisse deviner. Plusieurs coopératives se sont formées à Phnom Penh pour aider les aveugles à rester indépendant. J’ai testé celle juste en face de la Poste. Certes rien à voir avec l’ambiance feutrée d’un salon de massage chic mais les mains expertes de ces masseurs aveugles détendront chaque fibre musculaire de votre corps pour 7$ (1 heure de massage). A faire.

Seeing Hands Massage Center by Blind Persons
12 Eo, street 13
Phnom Penh
massage japonais et des pieds possibles
#3 Bouquiner et amener des bouquins « Au livre ouvert »
C’était ma découverte de mon premier voyage en 2006 au Cambodge : une petite salle de lecture, ouverte à tous, touristes comme enfants de Phnom Penh, qui propose des livres de toute sorte (guide voyage, BD,en anglais, en khmer…). Une oasis de savoir ! Si vous passez par Phnom Penh, emmenez dans vos bagages un ou deux vieux livres pour leur donner. Et profitez en consulter les guides sur  Phnom Penh dispos sur place. Catherine, la fondatrice, est française.

Au Livre Ouvert
street 240, entre le bd Norodom et la street 19
Phnom Penh

livre-ouvert-phnom-penh

livre-ouvert-phnom-penh2 livre-ouvert-phnom-penh3 livre-ouvert-phnom-penh5

#4 Partir une journée avec Choice

Choice est une ONG créée en 2006 par des expatriés. Ils se battent sur plusieurs fronts : pauvreté, éducation, aide sanitaire, aide médicale. Tous les jours à 9h, ils proposent à ceux qui veulent de venir les aider dans leurs expéditions autour de Phnom Penh. Une participation de 5$ vous sera demandé pour le transport. Plusieurs taches vous attendent selon les jours. Le mieux est de se renseigner directement auprès de l’assoc avant de vous pointer. Je l’aurais découvert plus tôt dans mon voyage, je l’aurais volontiers fait !

C.H.O.I.C.E
Site internet : http://choice-cambodia.org
Email : choicecambodia@live.com
#5 Acheter cambodgien
> resto friends

 

#5 L’artisanat des associations

Si vous allez au marché russe, l »un des marchés les plus insolites de la capitale, n’hésitez pas à privilégier les stands des ONG qui proposent de l’artisanat local fait par des groupes de personnes défavorisées : femmes seules, malades du sida, orphelins… la plupart du temps ce sont de jolis cadeaux à faire. Vérifiez qu’il y a bien les logos des associations et inutile de négocier les prix, ils sont fixés avec une petite étiquette sur chaque produit. Voici par exemple un petit ballon peluche avec des chiffres khmer que j’ai ramené :

cadeau-cambodge-012

 

Vous avez peut-être d’autres associations à partager ici, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !

Partage avec tes amis
Mots clés associés
, ,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

10 lieux mystérieux à Paris pour se faire peur

Envie de s'offrir une petite sortie terrifiante à Paris ? On a...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *