Ecotourisme aux Bahamas suite et fin : le tourisme durable en action

Partage avec tes amis

Suite notre dossier l’écotourisme aux Bahamas avec Christina de Bioaddict :
L’Association des États de la Caraïbe (AEC ou ACS en anglais) a signé, en 2001, une convention sur la mise en place d’une Zone de Tourisme Durable de la Caraïbe (ZTDC). Le Comité spécial sur le Tourisme Durable cherche ainsi à assurer que tout en attrayant les touristes, les destinations de la Grande Caraïbe préservent leur environnement et celles des communautés qui les entourent.

Les parcs nationaux et le Bahamas National Trust

Les Bahamas inaugurent en 1958 leur premier parc national en 1958 et fondent dés 1959 par décret parlementaire le Bahamas National Trust. Cet organisme gère les différents parcs nationaux et réserves naturelles de l’archipel et propose des programmes d’éducation et de sensibilisation à la protection de l’environnement. Il se charge par ailleurs de la recherche et de la protection des espèces endémiques, tels le Hutia, le pigeon à couronne blanche, le flamand rose des Indes Occidentales, ou encore le perroquet des Bahamas.
Plus d’infos sur le site : www.bnt.bs.

La protection des fonds marins

Les Bahamas ont créé la Bahamas Reef Environment Educational Foundation (BREEF) en 1993,une organisation non gouvernementale dédiée à la faune et à la flore sous-marines. Elle dispense des programmes d’éducation destinés à la fois aux Bahaméens en intervenant dans les écoles et aux visiteurs, afin de les sensibiliser à la richesse des fonds marins et aux problèmes environnementaux qui menacent l’écosystème. La fondation protège aussi les espèces de poissons menacés et veille sur la santé du corail puisque l’archipel borde la troisième barrière de corail du monde en longueur. Plus d’infos sur le site : www.breef.org

Partage avec tes amis
Mots clés associés
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Christina

9 brunchs bio paris

Chrisitina revient en pleine forme chez Voyage Insolite avec un article dédié...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *