Fond Rose, le charme discret de la gastronomie lyonnaise

fond rose
Fond Rose est peut-être le restaurant Bocuse le moins connu. Et pour cause : il cultive une discrétion tout lyonnaise conjuguée à une autre tradition lyonnaise, la gastronomie.
Partage avec tes amis

Il y a certaines traditions qui ne se perdent pas. Du côté de Lyon, la gastronomie fait parti des traditions intangibles. Et quand on parle gastronomie entre Rhône et Saône, il y a un nom qui ressort à coup sûr : Paul Bocuse. Et cette semaine j’ai dîné dans l’un des restaurants signés Paul Bocuse, situé  à Caluire-et-Cuire, tout près de Lyon, Fond Rose.

Fond Rose, c’est une superbe maison bourgeoise où depuis les années 20, on vous mitonne une cuisine de bords de Saône. Comprenez une cuisine de tradition lyonnaise, au calme, familiale, de qualité et généreuse.

Ce restaurant a vu passer des générations de familles à la recherche d’une bonne table pour des fêtes, des fêtes avec fromage ET dessert évidemment. Et bien j’y ai fêté mon anniversaire pour renouer avec les traditions.

Sortez votre plus belle serviette à carreaux, je vous emmène dîner dans une belle maison lyonnaise de la gastronomie.

La sérénité de Fond Rose

Fond Rose c’est d’abord un parc qui appelle à la sérénité et au calme. Logique. Nous sommes à Caluire-et-Cuire, sur les rives de la Saône, l’un des fleuves les plus paisible qu’on puisse rencontrer. Et sur ces bords de fleuve si paisibles, pendant le XVIIIème et XIXème siècle, les riches négociants en soie lyonnais, les soyeux, ont fait construire de belles demeures bourgeoises pour s’y reposer à quelques kilomètres de Lyon et de leur Croix-Rousse.

C’est dans une de ces maisons bourgeoises et dans cet esprit de clame et de quiétude que l’auberge de Fond Rose est née.

On est tout de suite sous le charme des arbres centenaires du parc : on s’imagine volontiers sur la terrasse avec un petit verre l’été à l’ombre de ces arbres. On est encore en hiver certes, mais déjà le parc nous offre un sacré cadeau, son parking. C’est bête mais c’est pratique.

On pousse la porte du restaurant et nous voici dans la grande salle…

La tranquille bourgeoise métamorphosée

Si le restaurant a été fondé dans les années 20 dans une belle maison bourgeoise, les années 2010 (2012 pour être exact) ont été fatale aux murs de cette belle maison. Avec le rachat du restaurant par Paul Bocuse, on a tout refait : on triple la capacité, la tranquille bourgeoise devient chic et contemporaine avec une déco design très réussie signée Alain Vavro; on ouvre les cuisines avec une belle baie vitrée et on soigne ses prix (j’y reviendrais en fin d’article).

brasserie fond rose bocuse

Si on dit généralement que Lyon compte 3 fleuves avec le Rhône, la Saône et le Beaujolais, la Saône est assurément le fleuve du chef Paul. Fond Rose se situe quasiment en face de l’un des 4 brasseries de Bocuse, l’Ouest dans le quartier de Vaise et du fast-food à la Bocuse l’Ouest Express que nous avions testé, et le restaurant « fief » du chef (qui vient de perdre une étoile) se situe quelques kilomètres plus bas, toujours en bord de Saône sur la commune de Collonges-au-mont-d’or. Nous y avions d’ailleurs passé une soirée inoubliable. La Saône c’est un peu le fleuve Bocuse.

brasserie fond rose bocuse

Mais revenons à Fond Rose. J’ai beaucoup aimé sa grande salle design, lumineuse, entièrement ouverte par ses vitres sur le parc. Nous sommes installés à une table ronde qui donne directement sur le parc. Seule verrue : 2 écrans de télé accrochés sur les murs. Je trouve vraiment que c’est une offense faite à la cuisine qu’on nous sert ici. Le spectacle, et le bonheur, est dans l’assiette. Certainement pas devant TF1. Heureusement ces télés n’étaient pas allumées.

A travers la baie vitrée qui donne sur les cuisines, on jette un coup d’oeil au chef Luc Abadie qui met en ordre de marche sa brigade , et on se plonge avec plaisir dans le menu. Bienvenue en terres lyonnaises.

Pâté en croûte au foie gras (tradition ou spécialité Fond Rose), velouté de ravioles du Dauphiné aux morilles, escalopes de foie gras poêlées… mon trio magique pour les entrées.

Mais je continue la lecture… quenelle de brochet sauce homardine, Côte de Cochon* Fermier Rôtie à I’ Ail et au Thym, Carré d’Agneau Rôti en Cocotte.

Ce soir là j’ai craqué pour l’agneau qui était servi en croûte de fines herbes. Et il a craqué pour moi. Enfin je crois. Cuisson parfaite, croûte aux herbes délicate mais à mon goût pas assez… « décisive » dans l’équilibre du plat.

Carré d'Agneau Rôti en Cocotte fond rose

Question dessert, on est plus que gâté. On retrouve les gaufres classiques chez Bocuse, évidemment la cervelle de Canut (l’une des meilleures que j’ai pu goûter), mais je me suis trouvé avec cette délicieuse brioche façon pain perdu. 

les gaufres de Bocuse

la brioche façon pain perdu Bocuse

Si notre serveur jouait un peu (trop) les bourrus et que l’eau s’est parfois fait attendre, notre impression générale est un pure enchantement. Charme intact même après l’addition. Avec son menu 3 plats + dessert à 38.70€ en week-end, on ne peut qu’être emballé par un tel rapport qualité prix.

On a aimé
– excellent rapport qualité/prix
– la gastronomie lyonnaise côté Saône
– la sérénité du parc
– si il fallait choisir un plat : côte de cochon rôtie à l’ail et au thym

On a moins aimé
– les télés au mur
– le serveur un peu bourru

Infos pratiques
25 Chemin de Fond-Rose
69300 Caluire-et-Cuire
Tél : 04 78 29 34 61
Budget : menu 3 plats + dessert à 38.70€ en week-end

 

Partage avec tes amis
Mots clés associés
,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Des expos insolites et 100% immersives à Paris avec Jam Capsule

On est allé découvrir les expositions insolites et immersives de Jam Capsule...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *