L’hôtel Whistler : l’hôtel sifflera trois fois (Paris)

Partage avec tes amis

Ce jour là j’avais rendez-vous non pas sur le quai de la gare du Nord mais sur le quai de l’hôtel Whistler. Non, non, je n’étais pas victime d’un excès d’apéro ce jour là. Le Whistler (ancien Paris-Liège), à deux pas de la Gare du Nord rue St Quentin, tient plus de d’un train qui vous emmène en « voyage immobile » que d’un hôtel classique. Un hôtel insolite que nous avons eu la chance de visiter avec son « atmosphériste », Sandrine Alouf.

L’hôtel Whistler : un train sans locomotive

Dès l’entrée, le Whistler nous plonge dans son univers digne du mythique Orient Express dont la plaque originale orne le lobby. Les malles de voyages, l’accueil façon wagon, un lobby qui reprend le design d’une voiture bar où Agatha Christie aurait pu siroter son thé… bienvenue dans l’univers léché et emprunt de voyage ferroviaire du Whistler. Un petit train parcourt le plafond (comme à la brasserie Bocuse du Nord à Lyon) pour parfaire cet atmosphère de gare.

Détail insolite, high-tech et ultra pratique : un écran connecté à la gare du Nord, vous donne en live les quais, heures de départ et éventuels retards des trains qui eux partent vraiment. Top.

Un train à 6 étages

Chaque étage a son ambiance, son univers, son train : du Paris-Budapest au Paris-Munich, tous ont leur identité propre et leur décoration de chambre. Des chambres pensées comme des cabines : la décoratrice, pardon l’atmosphériste, s’est adapté au contrainte d’espace réduit pour en faire des cabines de train… spacieuses finalement.

 

Des rangements en forme de malles de voyage, des bureaux intégrés avec tablettes de voyage, téléphone rétro… dans ces cabines là vous ne serez pas gênés par le bruit des rails mais le voyage est assuré. On aime les salles de bain en carreaux de métro blanc qui donnent un style néo-rétro très réussi.

Les matériaux sont nobles et choisis avec goût : pour Sandrine Alouf, il faut compenser le peu d’espace par l’excellence des matières. On ne peut que lui donner raison.

Sandrine Alouf, atmosphériste pour boutique hotel

En bleu de travail, Sandrine Alouf nous présente son oeuvre, nous explique son métier, qu’elle a inventé. Un métier insolite (et nous quand c’est insolite… on kiffe) : atmosphériste. Ne lui parlez pas de décoratrice ou designer, vous verriez son oeil se figer, sa mâchoire se tendre. Non, Sandrine Alouf ambiance les lieux de vies, les hôtels. Avec ses inspirations, ses trouvailles, ses idées, elle vous emmène dans ce qu’elle appelle un voyage immobile : un univers qui s’exprime dans les moindres détails.
Dans nos recherches d’hôtels insolites, Voyage Insolite a déjà croisé Sandrine Alouf : la suite Cabaret au Seven, l’hôtel Splendor… on ne va pas te le cacher : on est sous le charme.

Il est bien possible qu’on vous emmène au Whistler un de ces soirs pour un apéro voyage dans son superbe honnesty bar façon Orient Express.

Infos pratiques

36, rue St Quentin 75010 Paris
Mo Gare du Nord
Chambre à partir de 129€
www.whistlerparis.com

 

 

Partage avec tes amis
Tags from the story
, ,
Written By
More from Jef

Mini World Lyon : le parc dont vous êtes le géant

Une nouvelle ville a vu le jour dans la proche banlieue lyonnaise...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *