Etretat : pas besoin d’avoir le pied marin pour dormir dans une caloge

La Caloge à Etretat : un hébergement insolite créé dans un ancien bateau de pêche normand
A Etretat un ancien bateau de pêche normand a repris du service comme hébergement insolite. Bienvenue dans cette caloge qui vous attend pour un séjour à la nuit ou à la semaine.
Partage avec tes amis

A Etretat un ancien bateau de pêche normand a repris du service comme hébergement insolite. Bienvenue dans cette caloge pour un séjour à la nuit ou à la semaine.

La Caloge à Etretat : un hébergement insolite créé dans un ancien bateau de pêche normand

 

Une embarcation perdue

Etretat n’en est plus à un mystère près. Au pays d’Arsène Lupin, on prétend que le trésor des rois de France serait dissimulé dans l’Aiguille creuse, que des demoiselles auraient été emmurées dans les falaises de calcaire et que des souterrains parcourraient la ville en tous sens.

Rien d’étonnant donc de retrouver une embarcation de près de huit mètres de long plantée à flanc de coteau, à 800 m de la plage, sur la propriété de Bruno et Marie-José Geulin, anciens boulangers de cette station balnéaire de la côte normande. Celle-ci aurait été transportée là dans les années 1920, mais par qui et comment ? Nul ne le sait.

La traditionnel caïque

A l’origine une caïque (ou clinque) construite vers le milieu du XIXe siècle, ce bateau à voiles utilisé pour la pêche côtière, typique du pays de Caux, que l’on tirait au sec sur les galets à l’aide d’un cabestan après avoir moissonné maquereaux et harengs.

Une fois sa carrière professionnelle remplie, usée par les années, rongée par le sel et l’eau, la caïque entamait une seconde vie comme remise ou habitation.

De caïque à calogue

caloge à Etretat

Il suffisait de percer porte et fenêtres dans la coque, de coiffer le tout d’un chapeau de chaume et la caïque devenait caloge. C’est ainsi que Guy de Maupassant, natif de Fécamp, se fit installer une caloge à La Guillette, sa propriété d’Etretat, qui servit de dépendance pour son valet et de salle d’eau pour l’écrivain.

Celle située sur le terrain de Bruno et Marie-José Geulin ne se trouve qu’à quelques dizaines de mètres de là, perchée en surplomb de la rue Offenbach.

Si la tuile plate a été préférée au chaume pour la couverture de cette caloge, les colombages des murs extérieurs rappellent les maisons à pans de bois de l’architecture normande.

Les 17 m2 de surface intérieure sont occupés par trois espaces en enfilade : kitchenette entièrement équipée, chambre avec lit double et, séparé par une porte saloon en bois, un cabinet de toilettes/douche à la proue du navire. Le tout intelligemment décoré de petits objets rappelant l’univers maritime (voiliers, phares, cordages…).

Résultat : les réservations s’enchaînent depuis 2014, date de la création de cet hébergement insolite, avec un seul regret pour son propriétaire : ne pas avoir proposé plus tôt à la location cette caloge qui servait de débarras et de terrain de jeu aux enfants de la maison.

 Infos : http://www.etretat.net

Partage avec tes amis
Mots clés associés
,
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de patrick

5 trucs à savoir avant de louer une cabane

S'offrir une nuit en cabane c'est chouette et insolite ! Mais il...
Lire plus