Top 10 des œuvres de Le Corbusier à découvrir en voyage

Notre-Dame-du-Haut le corbusier
Passionné d'architecture contemporaine ? Vous allez adorer notre voyage Le Corbusier à travers le monde.
Partage avec tes amis

Vous êtes fan d’architecture moderne ? Pendant vos vacances vous êtes toujours à la recherche d’oeuvre architecturale hors norme ? Aujourd’hui on vous propose un voyage Le Corbusier à travers le monde !

Charles-Edouard Jeanneret-Gris, communément appelé Le Corbusier, était un architecte et urbaniste franco-suisse du 20e siècle.

Mondialement connu – et reconnu – pour ses œuvres emblématiques du mouvement moderne, il a été consacré par le Comité du patrimoine mondial en juillet 2016.

17 sites réalisés par ses soins dans sept pays et sur trois continents font maintenant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis mai 2019, un parcours retraçant 30 de ses œuvres à travers l’Europe est même certifié « itinéraire culturel européen ».

Si vous connaissez probablement tous la célèbre Cité Radieuse à Marseille, plus rares seront certainement ceux qui seront au fait du palais de l’Assemblée de Chandigarh ou encore de la chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp.

On vous emmène donc faire un tour de ses dix réalisations les plus incroyables à découvrir, si l’envie vous prend d’aller faire un tour en Suisse, à Pessac ou encore en Inde !

De cités universitaires en immenses villas, on vous dévoilera l’œuvre du Corbusier comme vous ne l’avez jamais vue. En bref, dix raisons d’aller explorer le monde pour mettre la main sur ces trésors architecturaux. Suivez-nous !

Les 10 oeuvres architecturales de Le Corbusier à découvrir à travers le monde

 

La Cité radieuse, Marseille (France)

L’unité d’habitation vue depuis le jardin qui la borde
Le toit-terrasse de la Cité radieuse et son architecture insolite

Si vous appréciez les façades multicolores et l’architecture moderne, ce bâtiment, classé au patrimoine mondial, est fait pour vous !

Sans aucun doute la plus célèbre et emblématique des réalisations du Corbusier, la Cité radieuse est une résidence du 8e arrondissement de Marseille qui illustre le concept de « village vertical » ou « unité d’habitation ». Erigé sur pilotis en 1952, le bâtiment s’organise autour de « rues intérieures » desservant 17 étages et 337 appartements.

A l’époque, cet édifice de 56 sur 165 mètres accueillait des boutiques, un hôtel ou des équipements sportifs, médicaux et scolaires.

Le toit-terrasse réputé faisait alors office de terrasse commune munie d’une école maternelle, d’un gymnase, d’une piste d’athlétisme, d’un bassin pour enfants et d’un auditorium.

Aujourd’hui transformé en espace d’exposition à ciel ouvert, le toit-terrasse dispose toujours d’une piscine et d’un accès privé aux logements et à l’école. L’extérieur, le hall, certaines rues, des appartements « ouverts » et le toit-terrasse public peuvent toujours être visités pour les curieux d’entre vous.

Le petit plus ? Le site propose des visites guidées ou libres, individuelles ou groupées, mais toujours gratuites. De quoi découvrir la deuxième ville de France sans se ruiner !

Infos pratiques
– 280 boulevard Michelet, 13008 Marseille
– Ouvert toute l’année
– Visites gratuites libres ou guidées

Le Couvent Sainte-Marie de la Tourette, Evreux-sur-l’Arbresle (France)

L’extérieur du couvent de la Tourette et sa vue sur la vallée

Ce couvent, achevé en 1960, est la dernière œuvre majeure du Corbusier en France et fait partie des édifices classés par l’UNESCO.  Situé à seulement 30 kilomètres de Lyon, le couvent est un écrin religieux en pleine nature destiné à « loger cent cœurs et cent corps dans le silence », qui abrite une église, une bibliothèque, un réfectoire et des salles de cours.

Le Corbusier en avait d’ailleurs dit : « Ce couvent de rude béton est une œuvre d’amour. Il ne se parle pas. C’est de l’intérieur qu’il se vit. C’est à l’intérieur que se passe l’essentiel. »

Au-delà de la découverte de la seconde œuvre contemporaine la plus importante de l’architecture française, c’est donc une véritable expérience que ce couvent vous propose de vivre.

Pour les Lyonnais, ce chef-d’œuvre architectural est accessible en une petite demi-heure et les offices religieux sont ouverts tous les jours aux visiteurs.

Pour les férus d’architecture, la construction dans son ensemble se visite uniquement avec un guide chaque dimanche en français ou anglais et sans réservation.

Enfin, pour ceux qui voudraient profiter de la tranquillité de ce lieu pendant plus longtemps, le couvent de la Tourette offre la possibilité de se restaurer, d’organiser des séminaires, ou encore de loger sur place pendant plusieurs jours.

Le petit plus ? L’hôtellerie du couvent propose des tarifs préférentiels pour les groupes, étudiants en révisions ou participants des « rencontres de la Tourette ».

Infos pratiques
– Route de la Tourette, 69210 Evreux
– Ouvert toute l’année
– Visite gratuite, 54 euros la nuit en demi-pension
– 04.72.19.10.90.

La Villa Savoye, Poissy (France)

Image de la villa Savoye, cube blanc posé sur pilotis sur une grande pelouse arborée.
La très moderne Villa Savoye vue de dehors, ainsi que son jardin

Surnommée « la machine à habiter » par Le Corbusier ou « les heures claires », la villa est construite sur un terrain dominant la Seine en 1931 comme maison de week-end pour les Savoye, famille bourgeoise parisienne.

Elle a été conçue pour satisfaire tous les besoins du quotidien, notamment avec des cloisons réduites facilitant les déplacements.

Cet édifice remplit les cinq critères du Mouvement moderne énoncés par Le Corbusier par l’emploi du béton armé et la mise en œuvre de pilotis, toits-terrasses, du plan et d’une façade libres et de fenêtres en bandeaux. La villa a été pensée comme un cube posé sur une pelouse et après sa restauration à la suite de destructions pendant la guerre, elle a été classée comme monument historique, puis patrimoine mondial.

Pour les amoureux du design et de la verdure, cette construction, dont vous pourrez visiter l’intérieur comme l’extérieur, mêlera tous vos désirs à seulement 30km de Paris.

Les petits plus ? La villa propose une large palette de tarifs préférentiels et est accessible en voiture ou RER depuis Paris en 15 minutes. Si la météo est avec vous, le site sera en plus baigné de soleil. En bref, foncez !

Infos pratiques
– 32 rue de Villiers, 78300 Poissy.
– Visites commentées à 10h30 et 14h30 le week-end ou libres à tout moment.
– Tarif plein 8€, réduit 6,5€, gratuit sous conditions, groupes 30€.

La Cité Frugès, Pessac (France)

Le lotissement très coloré de Pessac réalisé par Le Corbusier
L’un des bâtiments colorés de la Cité Frugès

Dans la banlieue bordelaise, ce site est un lotissement construit par Le Corbusier en 1924 pour l’industriel sucrier Henry Frugès afin de loger des ouvriers. Cette cité illustre concrètement l’approche expérimentale de l’architecte – sorte de laboratoire à taille réelle d’idées avant-gardistes, elle comporte au total 51 hébergements de 7 sortes différentes.

Également classée au patrimoine mondial, cette œuvre englobe toutes les caractéristiques corbuséennes, à savoir des toits-terrasses, des formes géométriques épurées et des façades multicolores, comme celles de la Cité radieuse.

Si vous voulez explorer ce lotissement des plus modernes aux couleurs riches et variées, c’est la maison Frugès – Le Corbusier que vous aurez l’opportunité de visiter. Ce « gratte-ciel » héberge également plusieurs expositions d’architecture, de design, ou encore d’art contemporain. Tous les critères sont donc réunis pour donner envie de s’y rendre !

Le petit plus ? La visite, libre ou commentée, est gratuite, et donne également accès aux expositions provisoires, et ce à seulement quelques minutes de transport du centre de Bordeaux.

Infos pratiques
– 4 rue Le Corbusier, 33600 Pessac.
– Ouvert toute l’année du mercredi au dimanche, horaires saisonniers.
– 0557936540 ou https://www.pessac.fr/a-decouvrir/tourisme-patrimoine/cite-fruges-le-corbusier-539.html

La Chapelle Notre-Dame-du-Haut, Ronchamp (France)

Le site de Notre-Dame-du-Haut semblable à une carapace de crabe et une arche blanche perforée par des vitrages multicolores
La chapelle photographiée de face avec vue sur son originale toiture

Située au sommet de la Colline Notre-Dame-du-Haut, la chapelle a été construite entre 1950 et 1955 à partir de pierres de récupération et de béton enduit de chaux blanche. Le jour de son inauguration, Le Corbusier explique qu’il a voulu « créer un lieu de silence, de prière, de paix, de joie intérieure », ce qui l’a conduit à élaborer un édifice totalement différent de ses autres œuvres.

Originellement, l’architecte dessinait principalement des bâtiments aux lignes épurées, droites, parallèles. Or, la chapelle classée à l’UNESCO tranche avec les angles droits pour laisser place à des lignes plus courbes, donnant à cette œuvre tout son charme et son élégance.

Elle a été construite pour ressembler à une arche blanche, percée par des ouvertures ornées de vitraux polychromes. Loin du classique toit-terrasse corbuséen, sa toiture est en béton brut et s’inspire de la carapace des crabes.

Le petit plus ? Le site propose aux familles d’y organiser l’anniversaire de leurs enfants à n’importe quelle période de l’année avec des activités adaptées à leur âge dans un cadre exceptionnel !

Infos pratiques
– 13 rue de la Chapelle, 70250 Ronchamp.
– Ouvert toute l’année.
– Entre 0 et 8€ pour la visite. 9,5€ par enfant pour l’organisation d’un anniversaire.
– Accessible en voiture, transport en commun ou randonnée.

La Cité Universitaire internationale, Paris (France)

La Maison du Brésil à Paris avec sa façade polychrome et ses lignes régulières
La façade de la Maison du Brésil pour les expatriés brésiliens à l’université de Paris

Cette fois-ci, on s’intéresse à un type de cité particulier, puisqu’il s’agit pour la première fois de résidences étudiantes. Elles comprennent d’une part la maison du Brésil, bâtie en 1953, accueillant surtout chercheurs et étudiants brésiliens. Pour ceux ne ressortissant pas du premier Etat latino-américain, la résidence propose des hébergements provisoires pendant l’été, ainsi que des conférences pouvant servir d’occasion de découvrir ce bijou architectural.

La fondation est une résidence universitaire très épurée tant dans ses formes que ses couleurs
La fondation suisse, autre partie de la cité universitaire, vue de face

En 1933, c’est la Fondation Suisse, qui comporte également les cinq caractéristiques du Mouvement moderne énoncées plus tôt, que Le Corbusier achève. Lors de son inauguration, il s’agissait du premier bâtiment de la Cité universitaire parisienne à avoir une apparence moderne.

Si vous souhaitez découvrir les couleurs et la modernité de cette cité universitaire, vous pouvez en visiter les espaces communs à tout moment de l’année, ou bien en assistant à l’un des événements culturels qui y sont organisés.

Infos pratiques
– 17 boulevard Jourdan, 75014 Paris.
– Ouvert tous les jours entre 10 et 12h, 14 et 17h.
– 2 euros l’entrée, gratuit pour les enfants et résidents.

L’Eglise Saint-Pierre, Firminy (France)

L'Eglise vue de l'extérieur, très originale par sa forme de pyramide
L’église immaculée et en forme de pyramide de Firminy

Cette église au cœur du quartier Firminy-Vert est l’une des dernières réalisations du Corbusier. Elle a été pensée par l’architecte dès 1960 et finie en 2006 grâce aux fonds d’une association créée après la mort de l’artiste en 1965.

Classé au patrimoine mondial, cet édifice est très original puisqu’il se présente comme une pyramide haute de 33 mètres. La partie basse originellement destinée aux activités paroissiales est aujourd’hui devenue un espace d’exposition, tandis que la partie haute est occupée par une nef comprenant une chapelle pour la semaine et une pour l’office dominical.

Ce bâtiment n’est pas tant un édifice religieux, qu’une pépite architecturale. Si vous vous passionnez pour l’architecture ou avez simplement envie de découvrir une église des plus insolites à quelques kilomètres de Saint-Etienne, ce site est ce qu’il vous faut !

La ville de Chandigarh (Inde)

Sculpture de la main ouverte à Chandigarh avec une forêt en arrière-plan
La sculpture de la Main Ouverte au cœur de Chandigarh
Palais de l'Assemblée de Chandigarh aux couleurs épurées et qui se reflète dans l'eau
Le moderne Palais de l’Assemblée au bord de l’eau à Chandigarh
La Haute-Cour colorée et son reflet dans l'eau
Le majestueux et très coloré bâtiment de la Haute-Cour

Œuvre quelque peu insolite car unique ville construite par Le Corbusier entièrement classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Chandigarh comprend plusieurs édifices majeurs pensés et bâtis par Le Corbusier entre 1950 et 1965.

Y est notamment érigée la Main ouverte, structure emblématique du Gouvernement local et symbolisant l’unité de l’humanité, la paix et la prospérité. Il a également conçu un complexe composé du Palais de l’Assemblée, du Secrétariat et de la Haute Cour du Pendjab et de l’Haryana.

Le Corbusier n’a pas seulement été l’architecte, mais également l’urbaniste de cette ville indienne, puisqu’il en a dessiné les plans. Il a ainsi décomposé la ville en secteurs numérotés et organisés autour de bâtiments qu’il a lui-même bâtis.

Si vous êtes prêts à faire quelques milliers de kilomètres pour découvrir cette œuvre majeure de l’œuvre corbuséenne, ou encore si vous prévoyez un voyage autour de New Dehli, Jaipur ou du Népal, n’hésitez pas à faire un petit détour par cette ville dont les rues seront pleines de surprises !

Le petit plus ? C’est l’une des destinations les plus exotiques et insolites où vous pourrez découvrir l’œuvre du Corbusier, grandeur nature et gratuitement qui plus est.

Infos pratiques
https://www.voyageinde.fr/guide-inde/destination/chandigarh

La Villa Le Lac, Corseaux (Suisse)

La vue depuis le jardin de la villa sur la petite maison et son toit-terrasse, ainsi que le panorama sur le Lac Léman
La vue depuis le jardin sur la villa et le célèbre Lac Léman

Il s’agit d’une petite maison de 64m² au bord du Lac Léman dans la ville suisse de Corseaux, construite en 1923. Pur bijou architectural qui regorge d’ingéniosité et d’originalité, elle a été bâtie pour être la plus fonctionnelle possible pour les parents de l’architecte. Sa vue sur le splendide Lac Léman devrait finir de convaincre ceux d’entre vous qui hésiteraient encore à aller la visiter à l’occasion d’un séjour en Suisse.

Infos pratiques
– Route de Lavaux 21, CH- 1802 Corseaux.
– Ouverte entre 14 et 17h les samedis et dimanches, visites groupées sur rendez-vous le reste du temps.
– http://www.villalelac.ch/fr/

La Villa Schwob, La Chaux-de-Fonds (Suisse)

L'originale Villa Schwob et ses formes géométriques variées, ainsi que sa structure en briques qui la différencie des autres œuvres corbuséennes
La villa corbuséenne atypique vue depuis la rue

Pour finir, voici l’une des premières réalisations du Corbusier : la villa Schwob, surnommée Villa Turque, bâtie en 1916 dans sa ville d’origine. On y retrouve déjà la patte artistique du Corbusier avec son esprit moderne, mais sa construction en brique et ses formes géométriques variées tranchent malgré tout avec les édifices susmentionnés, souvent très minimalistes.

Si vous souhaitez découvrir les premières œuvres du Corbusier par une entrée en matière moins conventionnelle, rendez-vous à la Chaux-de-Fonds !

Infos pratiques
Elle ne se visite pas, mais l’extérieur suffit à valoir le détour !
167 rue du Doubs, CH- 2300 La Chaux-de-Fonds.

Vous l’aurez compris, peu importe vos goûts architecturaux et les endroits où vous souhaitez vous rendre, nos conseils devraient vous aider à trouver chaussure – ou plutôt édifice – à votre pied. Que ce soit en Inde ou à Paris, n’hésitez pas à aller visiter ces œuvres par vous-même, vous y découvrirez sans aucun doute des merveilles ! Et vous, ça vous tente de découvrir ces nouvelles destinations ? Parlez-en dans les commentaires !

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Elisa

Top 10 des restaurants insolites à Barcelone

Si à Barcelone on peut se faire plaisir avec les tapas, les...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *