Top 8 des anciennes Maisons Closes de Paris

café delaville
Photo JF Fasquel pour l'Apéro du Jeudi
Retrouvez le Paris coquin et frivole des Années Folles en partant sur les traces des plus belles Maisons Closes de Paris !
Partage avec tes amis

Ce n’est pas pour rien si on appelait cette période, le Paris de la Belle Epoque. Une période d’insouciance après la 1ère révolution industrielle, et avant la 1ère guerre mondiale, de fête qui a fait de Paris la capitale mondiale du plaisir. Artistes, intellectuels, cabarets, on fait la fête partout dans Paris. Et il y a un endroit réservé aux jeux coquins : les Maisons Closes ou encore appelé Lupanar.

Si la guerre est un vrai coup d’arrêt, les Années Folles donnent encore une autre dimension à ces lieux devenus l’un des symboles du Paris frivole.

Oui c’est l’heure de gloire des bordels parisiens qui étaient donc autorisés à l’époque. Aujourd’hui encore, nous avons gardé la trace de ces maisons closes parisiennes, les plus belles en fait. Les maisons closes de luxe où de magnifiques décos donnaient une autre dimension à ces moments de plaisir.

On vous propose aujourd’hui cette visite insolite de Paris, le Paris des Maisons Closes. Dans certaines, on y fait encore la fête et vous pourrez tenter d’y retrouver quelques indices sur l’ancienne utilité du lieu.

Le Café Delaville (10ème)

café delaville
Photo Guillaume Laurent pour l’Apéro du Jeudi

Un lieu spécial pour moi car j’adore le Delaville. J’y ai passé de folles soirées et organisé quelques Apéros du Jeudi là-bas. La salle du bar est sublime : les mosaïques et les miroirs sont partout, il est facile de s’imaginer au début du XXème siècle, un haut de forme vissé sur la tête. La salle du restaurant est tout aussi magnifique : dorures, papiers peints belle époque, là aussi c’est un voyage dans le temps !

Imaginez l’effervescence des Grands Boulevards à la fin du XIXème siècle. C’est the place to be pour faire la fête. Le Chef Jean-Nicolas Marguery crée en 1860, la maison parisienne des grandes réceptions : Le Marguery. S’y rencontrent artistes, femmes mondaines et hommes d’influence.

Le Marguery est à l’époque l’une des maisons closes les plus fameuses de la capitale. C’est bien plus tard qu’il deviendra le Delaville Café. Mais vous retrouverez le décor et les mosaïques de la maison close de luxe du Marguery.

Nous avons classé le Delaville dans les plus beaux bars historiques de Paris.

Où ça ? 34 boulevard Bonne Nouvelle, 75010 Paris Mo Bonne Nouvelle

Aux Belles Poules (2ème)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AUX BELLES POULES (@auxbellespoules) le

Né au début du XXème siècle, les Belles Poules connaissent leur heure de gloire pendant les Années Folles.  Et si vous aimez les mosaïques de la Belle Epoque, vous allez être servi aux Belles Poules. Elles sont sublimes et partout. Les céramiques, représentant des thèmes érotiques, ajoutent un peu plus à la magie du lieu.

C’est l’une des seules maisons closes (peut-être même la seule) à être restée totalement intacte depuis les Années Folles : c’est un chef d’oeuvre de l’Art Déco !

Pour notre plus grand bonheur, les Belles Poules ont réouvert. Fini le bordel, mais vous pouvez privatiser ce lieu magique pour organiser vos soirées. Nous on rêve d’y organiser un apéro libertin !

Où ça ? 32 rue Blondel, 75002 Paris 

Le Chabanais (2ème)

On reste dans le 2ème arrondissement de Pairs pour découvrir le Chabanais. Une maison close connue pour l’exotisme de ses chambres : russes, hindoues, japonaises, mauresques… Elle était surnommée The House of All Nations… l’ONU des Maisons Closes.

Les plus grandes célébrités de l’époque s’y donnaient rendez-vous comme par exemple le prince de Galles Edouard VII qui laissa en souvenir ce superbe fauteuil d’amour à trois places…

Où ça ? 12 rue Chabanais, 75002 Paris 

Chez Alys (6ème)

maison close alys paris

On passe rive gauche, tout près de l’église Saint Sulpice dans une maison close spéciale : sa clientèle première étant les ecclésiastiques. On retrouve à l’entrée sur une belle mosaïque le nom de la tenancière.

Où ça ? 15, rue Saint Sulpice, 75006 Paris 

Le One Two Two (9ème)

Une maison close vraiment insolite qui proposait une chambre wagon-lit avec bruitage de train et l’intervention d’un faux contrôleur ! Elle était installée dans l’ancien hôtel particulier du prince Murat, apparenté aux Bonaparte.

Là encore, un lieu où les célébrités se bousculaient : Sacha Guitry, Jean Gabin, Charlie Chaplin ou encore Edith Piaf y avait leurs entrées.

Où ça ? 122, rue de Provence 75009 Paris 

Offrez vous une heure de plaisir dans une chambre insolite à thème dans Paris >

 

Hôtel Marigny (8ème)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ??????????????????????????? (@restaurantslover) le

L’une des rares maisons closes ouvertes aux hommes homosexuels. D’ailleurs un client célèbre, Marcel Proust, fut fiché par la police pour avoir fréquenté le lieu.

Où ça ? 11, rue de l’Arcade 75018 Paris 

Chez Christiane (9ème)

Attention, il fallait venir équipé chez Christiane. Cette maison close était spécialisée dans le sadomasochisme, on appelait cela à l’époque, maison de méthode dite « anglaise ». Avec sa belle façade néo-gothique, elle reproduisait l’intérieur d’un château médiéval : au menu salle de torture, fers, attaches…

Où ça ? 9, rue Navarin 75009 Paris 

Top 12 des clubs libertins à Paris >

Le Sphinx (14ème)

maison close sphynx paris

La grande mode du néo-égyptien qui n’est pas sans nous rappeler le cinéma Louxor dans nos 10 cinémas les plus insolites de Paris. Vous ajoutez un bar art-déco et vous avez là un superbe ensemble qui était parmi le premier à accueillir les couples. L’un des premiers clubs libertins parisiens !

Où ça ? 31, bd Edgar Quinet 75014 Paris 

Alors que dites-vous de cette petit balade dans le Paris coquin des années 20 ? On a oublié des lieux emblématiques ?

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Top 10 de l’insolite de l’île de la Réunion

Y a pas à dire, l’île de la Réunion pour les vacances...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *