Voyagez sur les traces des Mystérieuses Cités d’Or

voyage les mystérieuses cités d'or
On a repris tous les épisodes pour vous lister les spots voyages de ce dessin animé mythique. De Barcelone au Pérou, en passant par le Yucatan et d'autres surprises. L'aventure t'appelle, n'attends pas et cours vers elle.
Partage avec tes amis

Petit, les Mystérieuses Cités d’Or m’emmenaient chaque mercredi après-midi loin, en voyage à travers ma télé. Esteban, Zia, Tao… je ne loupais pas un épisode.

Grand, j’ai eu envie de redécouvrir mes voyages de gamin, de les confronter à la réalité des pays, des cultures, des sites historiques que j’ai croisé dans ce dessin animé mythique des années 80.

Mais commençons par le commencement…

Le 16ème siècle …
Des 4 coins de l’Europe,
De gigantesques voiliers partent à la conquête
Du Nouveau Monde.
A bord de ces navires, des hommes,
Avides de rêve, d’aventure et d’espace,

A la recherche de fortune.
Qui n’a jamais rêvé de ces mondes souterrains,
De ces mers lointaines peuplées de légendes,
Ou d’une richesse soudaine qui se concquérait
Au détour d’un chemin de la Cordillère des Andes.
Qui n’a jamais rêvé voir le soleil souverain
Guider ses pas au coeur du pays Inca
Vers la richesse et l’histoire
Des Mystérieuses Cités d’Or

Le voyage des Cités d’Or

Si comme moi un frisson vous parcours le dos à la simple lecture de ces mots, c’est que comme moi, vous étiez devant votre télévision dans les années 80 devant un dessin animé devenu mythique pour toute une génération : les Mystérieuses Cités d’Or.

Les aventures de 3 gamins qui nous emmènent à l’époque des conquistadors sur les traces de cités légendaires des Empires Inca et Maya.

Ca on peut dire que ce dessin animé nous aura fait rêver. En tout cas, moi je ne loupais pas un seul épisode.

Cette voix de Michel Paulin qui introduisait le générique, cette musique… je n’étais plus devant ma télé mais je devenais Esteban à la recherche de mon passé et des cités d’or.

Si bien que souvent, lorsque le soleil pointait le bout de son nez, j’avais tendance à penser que j’y étais pour quelque chose.
Sans parler de Zia que j’espérais avoir dans ma classe à chaque rentrée de primaire, de collège, de lycée, de fac… Bref.

C’est un peu à ce dessin animé que je dois mon goût pour l’histoire (ce qui m’a emmené sur les bancs de la fac).
Et aussi un peu à ce dessin animé que je dois mon goût pour les voyages, les voyages d’aventure, de rencontres et de découvertes, ces mers lointaines peuplées de légendes comme le dit le générique. Même si je me suis passionné pour Angkor, une autre cité mystérieuse.

Bref j’ai l’impression de devoir beaucoup aux équipes qui ont conçu ce dessin animé diffusé pour la première fois dans Récré A2 le 28 septembre 1983. J’avais 5 ans.

A l’origine de ce dessin animé, une équipe de scénaristes japonais très inspirée : Mitsuru Kaneko, Mitsuru Majima et Soji Yoshikawa. Et le petit génie du dessin animé français Jean Chalopin, accompagné de son réalisateur Bernard Deyriès à qui l’ont doit Ulysse 31, Jayce et les Conquérants de la lumière, l’Inspecteur Gadget, MASK. Que de souvenirs !

En plus de ce générique emblématique, d’un scénario incroyable, de voix françaises qui nous ont tous marqué, la production avait la bonne idée de proposer un mini documentaire à chaque fin de dessin animé pour parler d’un fait historique ou naturel présent dans l’épisode du jour, tout cela avec une voix qui elle aussi est restée gravé dans  ma mémoire, celle de Jean Topart.

En tout cas, quand je regardais les Cités d’Or, j’avais l’impression de voyager.
Que ce soit à bord d’un galion espagnol, du bateau solaire Solaris, du Grand Condor, à pied, à dos d’ânes… je parcourais des milliers de kilomètres avec mes héros, à découvrir des paysages, des peuples, des coutumes, des légendes…

Et aujourd’hui j’ai décidé de vous emmener à mon tour sur les traces des mystérieuses Cité d’Or.
Mais de mon canapé. A travers mon blog.

De Barcelone à Machu Picchu, en passant par les Galapagos, la Cordillère des Andes , l’Amazonie ou le Yucatan, l’aventure t’appelle, n’attends pas et cours vers elle…

Barcelone

esteban cité d'or barcelone

Episode 1

Le dessin animé commence en 1532 alors qu’Esteban, orphelin élevé par des moines, s’est échappé de son monastère pour errer dans les rues de Barcelone. C’est là qu’il surprend dans une taverne, une discussion de marins, Sancho et Pedro, fascinés par les richesses du Nouveau Monde.

Cela fait alors exactement 40 ans que Christophe Colomb a découvert l’Amérique quand l’histoire débute.

Il a été félicité en grandes pompes par les rois d’Espagne aux portes de Barcelone, à son retour du 1er voyage, le 28 mai 1493.

Même si les ports de Lisbonne et Porto permettent un départ direct sur l’océan Atlantique, le port de Barcelone devient l’un des ports de départ des conquistadors. Logique que l’intrigue commence donc ici.

barcelone cités d'or

Le vieux port (Port Vell)

Le Port Vell a été inauguré au XVIème siècle, on peut encore le visiter aujourd’hui. Au temps d’Esteban, le port et le quai « stable » était donc tout neuf.

C’était un port commercial médiéval comme on l’imagine et comme il est bien montré dans le dessin animé : de petites ruelles pavées, des tavernes pour les marins, des entrepôts, une halle pour commercer (la Llojta de Mar) et  un arsenal royal (Drassanes Reials), l’actuel musée maritime de Barcelone.

Rénové dans les années 1990 pour les Jeux Olympiques, le Port Vell est devenu un port de plaisance et une belle balade à faire au bout des Ramblas. D’ailleurs en plein milieu du port, on retrouve Christophe Colomb en statue, au Portal de la Pau, qui indique la direction des Andes.

Le quartier gothique (Barrio Gotico)

barcelone cités d'orC’est là qu’est né Barcelone, colonie romaine sous le règne d’Auguste (Barcino). Et donc le plus vieux quartier de Barcelone. Il donne directement sur le port, et c’est probablement là qu’Esteban court pour fuir son monastère. Un incontournable touristique de Barcelone, le quartier a été bien préservé des promoteurs et garde son identité médiévale.

La cathédrale Sainte-Croix (Santa Creu)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Monosree Mukherjee (@monosreem) le

Vous apercevez dans le premier épisode une immense cathédrale, dans le quartier gothique, qui domine presque le port.

On peut penser que c’est la cathédrale Sainte-Croix (Santa Creu), construite entre le XIIIème et le XVème siècle.
Sa façade gothique date du XIXème siècle donc le dessinateur à juste titre n’a pas reproduit la façade actuelle. Mais vu sa position, cela me semble être la meilleure hypothèse.

Seul problème : la façade ne fait pas face à la mer mais au contraire lui tourne le dos.
Je me dis que le dessinateur s’est ici un peu accommodé de la réalité. A moins que ce ne soit la Basilique Santa Maria del Mar, qui dédiée aux marins, fait bien face à la mer mais elle est un peu plus à l’est du port, donc pas visible comme le plan du dessin animé l’indique.

Par contre le monastère d’Esteban je sèche. Ils étaient nombreux au Moyen-Age et je n’ai pas trouvé trace de monument, de monastère assez connu pour se retrouver dans des guides touristiques.

> à lire : top 10 des activités insolites à faire à Barcelone

Le détroit de Magellan (Chili)

detroit magellan cités d'orEpisode 3

Esteban est monté à bord d’un bateau qui a pour destination l’Amérique du Sud et l’Empire Inca. Il y rencontre Zia. Mais c’est surtout Mendoza qui va être mis en avant dans cet épisode.

Un détroit dangereux mais qui se visite très bien aujourd’hui

Ce détroit a donc été découvert par la flotte de Magellan en 1520. Il se situe à l’extrême sud du Chili, c’est un passage de 564 km qui sépare l’extrémité méridionale des Amériques et la Terre de Feu.

Esteban quitte donc Barcelone 12 ans après la découverte de ce détroit.

A bord, l’un des héros ambiguë du dessin animé, et c’est surement l’un des grands atouts de ce scénario d’avoir des personnages sibyllins, Mendoza.
Aventurier, humaniste mais aussi assoiffé d’or et de richesse. Il a été enrôlé sur ce bateau car il a la réputation à Barcelone d’être l’un des seuls marins à pouvoir passer ce fameux détroit de Magellan.

Vous pouvez passer quelques jours à explorer le détroit, notamment en partant de Punta Arenas. Attention climat très rude mais faune passionnante, notamment des colonies de manchots que vous pourrez par exemple observer sur les îlots Tucker.

> à lire : 10 endroits insolites à découvrir au Chili

L’archipel des Galapagos (Equateur)

tao Episode 5

C’est sur l’archipel des Galapagos qu’Esteban et Zia rencontrent le troisième larron : Tao. Car oui la traversée du détroit de Magellan s’est mal passée, leur navire a coulé et depuis ils ont dérivés… jusqu’aux plages des Galapagos.

Le paradis de l’eco-tourisme

Cet ensemble d’îles volcaniques se trouve à 1000 km à l’ouest de l’Equateur dont il est une région.

Les Galapagos sont une destination à la mode : de l’eco-tourisme chic.
Car oui la faune et la flore de ces îlots volcaniques sont exceptionnelles et bien conservées. Classés par l’UNESCO comme patrimoine mondial, l’Equateur en a fait un parc national pour protéger la nature sur place avec une réserve marine de 135 000 km2.

Vous pourrez plonger avec des raies Manta et d’innombrables variétés de poissons exotiques, surfer avec des tortues géantes ou encore admirer sur les plages de sable blanc de Tortuga Bay, dans l’île de Santa Cruz, des iguanes.

Nos amis eux repartent des Galapagos avec le bateau Solaris, héritage du peuple de Mu, ancêtres de Tao.

bateau solaris cité d'or

Ollantaytambo (Pérou)

fort de l'aigle noir cités d'orEpisode 12

Nos aventures nous mènent tout d’abord au camp de base des expéditions de Pizzaro, Tumbes, fondée en 1528 mais qui n’a pas un intérêt extraordinaire d’un point de vue tourisme. Par contre, les enfants dans leurs péripéties se retrouvent au fort de l’Aigle Noir qui résiste aux espagnols et qui est présenté dans le dessin animé comme le denier rempart avant la montagne du Vieux Pic (qui est en fait Machu Picchu).

La forteresse d’Ollantaytambo

forteresse ollantaytambo
Photo Gissell Ramirez de Pixabay

Et le site qui ressemble le plus à cette description, c’est Ollantaytambol’auberge d’Ollantay, du nom d’un guerrier.  A 97km de Cusco et 2800m d’altitude, il s’agit d’une imposante forteresse qui surveillait le chemin du Machu Picchu. Elle surplombe le fleuve Rio Urubamba, au fond de la superbe Vallée Sacrée.

Elle fut le lieu de combats acharnés entre incas et espagnols (comme dans le dessin animé), notamment lorsque Manco Capac (empereur Inca du XIIIème siècle), qui avait été pourtant l’allié des espagnols, remporta sur eux une importante victoire dans cette forteresse.

Le site est divisé en deux parties : le village qui a conservé le même tracé qu’à l’époque inca et la forteresse qui était un centre militaire, religieux et politique.

 

Ouverte tous les jours de 7h à 18h, il est nécessaire d’acheter le boleto turistico pour y accéder. Il faut gravir, sous l’oeil du dieu Viracocha sculpté dans la montagne, des terrasses qui semblent s’étendre à perte de vue. Le clou de la visite ? Six blocs en hauteur forment une immense paroi, dont la forme géométrique symboliserait le cycle de la vie.

Le site est encore bien préservé des touristes et offre une vision unique sur une forteresse et un village. A faire.

> à lire top 10 du Pérou insolite 

Machu Picchu (Pérou)

machu picchu cités d'orEpisode 13

Après leur séjour quelque peu agité à Ollantaytambo, la petite troupe finit par atteindre la montagne du Vieux Pic censée être l’une des étapes avant d’atteindre les cités d’or.

La montagne du Vieux Pic fait référence à la cité inca la plus connue au monde : Machu Picchu (en quechua : machu=vieux , pikchu=montagne).

Machu Picchu, joyau du Pérou

Contrairement à ce qu’on pensait auparavant, Machu Picchu n’était pas une cité secrète, dernier refuge du peuple inca fuyant l’envahisseur espagnol.

Cette cité du XVème siècle, vu la qualité de sa construction, semblait avoir un rôle administratif et religieux. De hauts dignitaires l’habitaient. On dit même que l’un des plus puissants empereurs inca, Pachacútec, l’aurait habité.

Elle semble avoir été abandonnée avant l’arrivée de l’armée de Pizzaro, en tout cas, elle était déjà en grande déliquescence.

Là aussi la légende voudrait que les espagnols ne l’aient jamais trouvé, mais il semble qu’ils en connaissaient l’existence. Mais comme elle avait un intérêt très secondaire pour les incas, les espagnols ne se sont à priori pas déplacés.

machu picchu
Photo Pixabay

Quand on se parle de se déplacer pour Machu Picchu, c’est vraiment se déplacer. Le site se visite de 6h-12h à12h-17h30.
Vous pouvez le rejoindre à pieds de Aguas Calientes (1,8 km à travers la jungle puis 1,7 km de dénivelé pour atteindre la cité ou par un petit bus).

Avant de visiter Machu Picchu, on vous conseille de grimper sur la Montana (1h) pour avoir un super panorama sur la cité inca. Attention la Matana ferme entre 12h et 14h.

Bien que les autorités limitent l’accès au site, vous pouvez rester autant de temps dans la journée que vous le souhaitez sur le site.

 

 

Le lac Titicaca (Pérou et Bolivie)

Episode 17

En fuyant Machu Picchu pris par les espagnols (dans le dessin animé), nos amis tombent sur une jeune fille , Lana, perdue qu’ils décident de ramener dans un mystérieux village flottant. C’est là que nous découvrons le lac Titicaca.

Les villages flottant de lac Titicaca

Le lac Titicaca sépare le Pérou et la Bolivie. Il est réputé pour être l’un des berceaux de la civilisation inca. Selon la mythologie inca, le lac Titicaca serait la matrice d’où serait sorti le monde.

Il existe plus d’une quarantaine de villages flottant, hébergeant en tout 2000 personnes.

Le point de départ parfait pour découvrir le lac Titicaca, c’est La Paz, la capitale bolivienne.

lac Titicaca
Photo Pixabay

Le plus haut lac navigable du monde (3 812 m d’altitude) est agréable à découvrir d’avril à juin.
Vous pourrez découvrir une culture locale très conservée et authentique à travers plusieurs communautés qui pourront vous accueillir sur plusieurs jours, comme la communauté Llachon. Plusieurs îles sont accessibles, en roseau ou naturelles, avec chacune leurs spécificités (un cimetière de momies par exemple) ou leur faune propre (comme des grenouilles géantes).

L’Altiplano (Pérou – Bolivie)

Episode 17

Nos amis quittent ensuite le lac pour subir une longue traversée en milieu désertique qui nous fait penser à l’Altiplano (plaines en altitude).

Les paysages martiens de l’Altiplano

L’Altiplano est une belle région touristique pour qui veut découvrir des coins un peu à part, hors des sentiers battus et avec une richesse de faune et de flore exceptionnelle. La nature offre des panoramas très colorés et variés : la rudesse du climat (sec, froid, en altitude – nous sommes à 3000m) oblige la nature à être très créative, notamment la végétation. On a même parfois des paysages presque lunaires ou d’une autre planète avec geysers, lac de sel et autres activités géothermiques.

l'Altiplano
Photo Pixabay

Là aussi, il est conseillé de partir de La Paz pour découvrir l’Altiplano.

Au terme de l’Altiplano, nos compagnons découvrent le grand Condor, ce qui va leur permettre de prendre la voie des airs pour découvrir d’autres paysages par le ciel.

C’est le moment pour nos aventurier de découvrir le Grand Condor

Les Nazca (Pérou)

Episode 19

Et quelle bonne idée de prendre la voie des airs : cela permet à nos héros, et à nous même, de découvrir la magie des géoglyphes Nazca dans le désert du même nom. Tao pense même que ces géoglyphes sont en fait un aéroport pour grand Condor.

Les géoglyphes Nazca

La civilisation Nazca est antérieure aux Incas (300 av JC – 800). Les géoglyphes ne sont visibles que du ciel : des dessins fait avec des pierres atteignant plusieurs kilomètres de longueur. A voir en vrai cela doit être fascinant.

geoglyphe nazca
Photo Pixabay

On suppose que ces dessins étaient à caractère religieux mais certaines hypothèses parlent aussi d’astronomie. Ce qui peut être mêlé en fait.

Le meilleur moyen donc de découvrir ces géoglyphes c’est un des vols proposés en Cesna de 30 minutes autour de la ville de Nazca. Les vols (80$ à 100$) se font de 7h du matin à 16h30. Un taxi de Nazca jusqu’à l’aéroport coûte 4 soles.

La forêt amazonienne (Brésil)

cités d'or amazonieEpisode 21

C’est quand même plus facile de faire un petit tour en Amazonie avec un grand Condor plutôt en qu’en treck. Dans l’épisode 21, Esteban se crache quand même au coeur de l’Amazonie. Et fait face aux Amazones.

La forêt amazonienne

Car oui le nom de cette forêt de 390 milliards d’arbres et 5,5 millions de m2 vient de la mythologie grecque. En effet, les explorateurs pendant leur traversée au XVIème siècle de cette forêt font face à une tribu féminine, plutôt hostile, qui leu a fait penser aux amazones.

Les auteurs du dessin animé se sont inspirés de cette anecdote pour cet épisode.

Mais aujourd’hui, lorsqu’on vous propose un treck au coeur de cette forêt, je vous rassure, il n’y a plus de traces de cette tribu.

Il existe par exemple des parcours de 4 semaines qui vous proposent un départ Bélem pour découvrir en profondeur le poumon de la planète. Une faune et une flore hallucinante qui vous emmèneront dans un autre monde.

Le pays Maya (Mexique et Guatemala)

masque de jade maya cités d'orEpisode 23

Nos amis quittent les Amazones à bord du grand Condor et file vers le nord chez les Mayas. Après quelques heures de vol, le Condor fait un atterrissage mystérieux et forcé. Après quelques péripéties, ils découvrent un mystérieux masque de jade.

Le masque de jade

Avec les Mayas nous ne sommes plus en Amérique du Sud mais bien au nord, sur la péninsule du Yucatan. Les Mayas sont bien antérieurs aux Incas et ils ont perduré beaucoup plus longtemps : la civilisation Maya se met en place à partir de 1000 avant JC, atteint son apogée entre 250 et 900 de notre ère. Et se termine au XIVème, XVème siècle. Les Mayas sont un peuple de bâtisseurs, d’excellents astronomes mais aussi de guerriers. Ils sont aussi connu pour leurs sacrifices humains…

Il y a encore 200 ans on ne savait rien d’eux. Cette civilisation fascine encore de nos jours.

Les masques de jade sont en fait pour la civilisation Maya, des masques mortuaires. Ces masques avaient pour mission d’assurer à leurs rois la vie éternelle après la mort.
Il n’y a pas d’or chez les Mayas, et la Jade est considérée comme une pierre sacrée presque vivante.

masque jade maya
Photo DEZALB de Pixabay

Le plus connu des masques de Jade est peut-être celui du roi Kin Pacal, mort en 683, à Palenque. Son visage était recouvert de ce masque de jade sur la photo de dessus (à droite) qu’on peut retrouver au musée anthropologique de Mexico.  Et il ressemble bien à celui du dessin animé.

En 1952, des archéologues qui creusaient profondément à l’intérieur d’une grande pyramide de Palenque y ont en effet découvert une crypte abritant un grand sarcophage : il s‘agit du tombeau du roi Kin Pacal dans lequel on retrouve ce masque. Cette scène n’est pas sans nous rappeler la scène du masque de jade de cet épisode 23.

Mais selon moi, les enfants dans le dessin animé ne sont pas à Palenque mais à Tikal.

tikal cités d'orEpisode 27 et 28

On saute l’épisode 25 (ci-dessous) qui dans le dessin animé se passe chez les Mayas, mais qui semble correspondre au lac Guatavita, sur le territoire des Chibcha et non des Mayas.

Dans ces épisodes 27 et 28, les enfants découvrent d’anciennes cités Mayas, en ruine, ce qui colle avec la chronologie de la civilisation Maya. Au XVIème siècle, ils n’existent pratiquement plus, en tout cas, leurs grandes capitales sont abandonnées.

Tikal (Guatemala)

Et c’est sur l’une d’entre elles que tombent nos amis : Tikal.

Le dessin animé parle d’une forêt de statues, cela pourrait correspondre aux nombreuses stèles retrouvées à Tikal.
Tikal c’est le berceau de la civilisation maya classique. Le coeur de la cité ? La Grande Place où se dressent les deux pyramides majestueuses qui se font face. Avec leurs grands escaliers de chaque côté, la silhouette de ces pyramides est l’un des symboles des vestiges mayas.

Tikal
Photo DEZALB de Pixabay

A son apogée (600 ap JC), la cité aurait compté jusqu’à 500 000 habitants (Paris à la même époque en comptait 10 000), artistes, intellectuels, aristocrates, tous affluaient à la capitale. 2 siècles plus tard Tikal était vide. L’hypothèse retenue aujourd’hui est une famine dûe à une sécheresse historique.

Pour l’anecdote, Tikal possède les pyramides les plus hautes du monde Maya. Je ne sais pas si vous vous souvenez dans le tout premier épisode de Star Wars sorti (Star Wars IV), quand la flotte de la résistance décolle, elle part de ces grandes pyramides de Tikal. D’ailleurs on vous en parlait dans notre top 31 des sites touristiques Star Wars.

tikal star wars

Le parc archéologique, classé par l’UNESCO, se trouve à 60 km de Flores (Guatemala), le point de chute des touristes de la région, ce qui représente 1h de trajet.
Tikal c’est plus de 3000 structures sur 16 km2, au milieu du parc national de 576 km2 créé pour protéger sa faune et sa flore exceptionnelles.
Comptez 250 Qtz/personne (30€) pour la visite du site (un guide, transport et l’accès au parc). Le parc est ouvert de 6h à 17h.

Trois hôtels et un terrain de camping sont ouverts aux plus aventuriers (moustiques, singes hurleurs, jaguars, électricité coupée à 22h, sans oublier la saison des pluies) dont les efforts seront récompensés par la possibilité de voir le lever ou le coucher du soleil en haut des temples.

Inutile de vous dire que la visite est magique et vaut le voyage à elle seule.

Le site du parc est ici.

> à lire : 9 infos insolites sur le Mexique

Le lac de Guatavita (Colombie)

el dorado cités d'orEpisode 25

En poursuivant leur chemin, au fin fond de l’Amazonie, les petits aventuriers découvrent un lac dont le fond est couvert d’or. Ils peuvent alors apprécier un étrange spectacle : un indien couvert de poudre d’or et invoquant le soleil plonge dans le lac sous les acclamations des villageois lançant des bijoux et autres pierres précieuses. Cet indien couvert d’or, c’est l’El Dorado (l’homme doré).

Cet épisode s’inspire lui aussi d’un fait réel, qui aura une importance immense dans le destin de l’Amérique du Sud. Ce lac, c’est le lac Guatavita (près de Bogotá, en Colombie), où les indiens chibchas pratiquaient une cérémonie : couvert de poudre d’or, le monarque s’immerge dans le lac tandis que ses sujets y jettent des trésors pour honorer le dieu Soleil.

Pour un officier quadragénaire et illettré, venu faire fortune comme Pizzaro, entendre cette histoire, c’est le déclic : il n’aura de cesse de trouver cet El Dorado que les enfants viennent de découvrir.

Mais cette cérémonie s’est transformée en légende. Très vite, les rumeurs ont fait été non pas d’un homme, mais d’une cité entièrement recouvert d’or. C’est comme cela que le mythe des Cités d’Or est né. Si dans le dessin animé, ils finissent par la découvrir, pour nous, c’est encore un mythe.

Pour trouver de l’or aujourd’hui en Colombie, il suffit de prendre un ticket pour le Museo del Oro del Banco de la Republica. Situé dans le centre-ville de Bogota, le bâtiment abrite la plus importante collection d’orfèvrerie préhispanique du monde.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bogotá Tours (@bogotadctours) le


Vous pouvez aussi tenter une balade à 70 km de Bogota pour découvrir au détour d’un sentier balisé, ce lac vert émeraude de Guatavita, lieu de la cérémonie de l’El Dorado. D’ailleurs vous remarquerez dans le paysage, l’entaille faite dans la colline pour tenter de vider le lac et de récupérer l’or et les bijoux.

 

Les Olmèques

olmeques cités d'orA partir de l’épisode 29

A partir de l’épisode 29, les enfants ont à faire aux olmèques. Ces olmèques n’ont pas vraiment l’air humain et possèdent des technologies très avancées. Ils capturent les enfants et veulent découvrir avant tout le monde cette cité d’or.

La culture-mère des olmèques

Les Olmèques eux ont vraiment existé. Un peuple précolombien qui s’est développé de 2500 av JC à 500 av JC sur la côté du golfe du Mexique et le long de la côte Pacifique. C’est la plus ancienne civilisation connue en Amérique du sud.

On parle de « culture-mère » pour les olmèques car les cultures suivantes partagent plusieurs caractéristiques communes qui semblent héritées des Olmèques.

Parmi les sites majeurs, on peut citer : San Lorenzo (Veracruz), La Venta (Tabasco), Chalcatzingo (Morelos), Teopantecuanitlán (Guerrero), et au Guatemala le site d’Abaj Takalik (ou Takalik Abaj).

Si il fallait choisir un site touristique pour découvrir cette civilisation, cela serait la Venta au Mexique, dans l’Etat de Tabascao (et oui comme la sauce). Le site est semé de stèles, d’autels et d’énormes têtes, le tout étant sculpté dans de la pierre volcanique. Des tumulus indiquent l’emplacement de pyramides.

Des constructions dont il reste quelques fondations se sont élevées autour de ces monuments dédiés à des cultes, notamment à celui que l’on aurait voué à un dieu Jaguar.Un musée se trouve sur le site.

Notez que des têtes et d’autres vestiges sont également visibles au Parque Museo de La Venta de Villahermosa, ville distante de cent 30 kilomètres à l’ouest.

Akakor, inspiration des créateurs du dessin animé ?

Vous l’avez compris, dans le dessin animé, les olmèques reprennent plutôt les traits d’extra-terrestres. Et du coup, je me demande si ici, les créateurs n’ont pas mêlé une autre légende au dessin animé, celle d’Akakor.

Akakor fait partie de ces légendes, un peu farfelues qui hantent l’Amérique du Sud. Celui qui en a le plus parlé, c’est le journaliste allemand Karl Brugger dans son livre La Chronique d’Akakor sorti en 1976.

grand heritage cités d'orDe Grands Maîtres seraient venus fonder cette cité avant de retourner vers le pays de leurs origines.
En fondant ce nouvel empire, il leur avait donné un savoir et des technologies hors normes.  Je ne sais pas vous mais moi j’y vois tout de suite des extraterrestres. D’ailleurs dans les Cités d’Or, le plus grand trésor, c’est une technologie très avancée utilisant le soleil, appelé « Grand Héritage ».

Mais je ne suis pas sûr qu’il soit vraiment opportun de continuer à dérouler cette légende d’Akakor : la principale source du livre écrit par Karl s’est avérée fumeuse. Toute la suite du récit de cette légende est un peu trop… illuminée. Pour accréditer un peu plus cette inspiration, le nom du chef des olmèques : Menator qui sonne étrangement bien avec Akakor.

Le film Indiana Jones et le crâne de cristal par exemple s’en est aussi fortement inspiré.

L’autre inspiration qu’on retrouve tout le long du dessin animé, c’est l’Atlantide et l’Empire de Mû. Les olmèques seraient des descendants de l’Atlantide (et du coup pas forcément des extra-terrestres). Les olmèques seraient donc les ennemis héréditaires de Tao (descendants de l’Empire de Mû) ainsi que des Cités d’Or construite par l’Empire de Mû.

Païtiti, la vraie cité d’or

les cités d'or

Episode de 37 à 39

Nous arrivons à la fin de l’aventure. Les enfants rencontrent le gardien de la Cité d’Or qui les amène à la port secrète de cette fameuse cité. Esteban et Zia décident d’ouvrir les portes avec leur fameux médaillon. La soif de pouvoir des olmèques déclenchera un cataclysme avec une mauvaise utilisation de l’arme solaire, le Grand Héritage. Seul le gardien des Cités d’Or arrive à stopper la catastrophe au prix de sa vie. C’était le père d’Esteban. 

La Cité d’Or, la capitale cachée des Incas ?

Je vous ai parlé plus haut de l’Ed Dorado, cette légende qui a attiré les conquistadors. Il y a une autre légende tenace autour des Incas, la capitale secrète de Païtiti.

Alors ça ne colle pas tout à fait avec le dessin animé.
La Cité d’Or du dessin animé semble se trouver près des ruines Mayas, au Yucatan. De plus, la Cité d’Or a été construite par l’Empire de Mû. Mais si on demande à un connaisseur de l’histoire précocolombienne, si il connait la légende d’une cité cachée, recouverte d’or, en tout cas rempli à raz bord de richesse, il vous parlera de Païtiti.

Comme Akakor, Païtiti (Vilcabamba en espagnol) fait parti de ces cités légendaires et perdues des Incas. Nous ne sommes même pas certains qu’elle existe même si elle a plus de « réalité » historique qu’Akakor.

Car l’emplacement qu’on imagine pour cette cité coïncide exactement là où on a laissé nos petits aventuriers après le lac de Guatavita et l’épisode olmèque : sur le versant oriental des Andes, au Pérou ou en Bolivie, dans la forêt amazonienne.

La légende d’abord. Pizzaro capture l’empereur Inca, Atawualpa. En échange de sa liberté, l’Empereur propose de remplir d’or la salle du palais où il est séquestré jusqu’à la hauteur de sa main levée, et de remplir d’argent deux autres salles similaires, le tout en un mois.

De tout l’Empire, l’or afflue. Au même moment une partie de la noblesse Inca, empruntant un réseau de cités secrètes, aurait trouvé refuge dans la forêt, sur le versant amazonien du Pérou, dans une cité secrète, Païtiti. C’est là qu’en toute urgence, les Incas auraient aussi caché toutes leurs richesses, tout du moins celles de la capitale Cusco.

Mais vous l’avez compris on a jamais découvert cette cité.

Les recherches actuelles se tournent vers la région du département du Madre de Dios, dans le sud-est du Pérou.
Un français s’est passionné pour la découverte de cette cité. Malheureusement cet explorateur ne convainc pas vraiment les chercheurs et les historiens par ses découvertes. Non respect des méthodologies, annonces tapageuses et fausses, on parle plus d’un Indiana Jones de pacotille malheureusement que d’un authentique archéologue.

Le site Inca de Mameria, découvert en 1972 par Nicole de Cartagena et son mari, Herbert Cartagena a marqué une avancée forte dans la recherche sur l’implantation des incas en Amazonie. On note des expéditions jusqu’en 2009 mais aucune découverte pour l’instant de la mystérieuse Païtiti.

Va falloir peut-être trouver notre Esteban à nous…

2 sites webs Cités d’Or

Pour réaliser cet article je n’ai pas pu me fier seulement à mes souvenirs d’enfant. Deux sources principales pour décortiquer les épisodes du dessin animé :
– la bible du dessin animé : https://citesdor.com/
– un blog intéressant sur les décalages de traduction entre les versions françaises et japonaises : https://estebantaozia.blogspot.com/

Si vous voulez apporter votre pierre à l’édifice, n’hésitiez pas à commenter l’article : je me suis peut-être trompé sur certaines parties, vous avez d’autres suggestions de spots, ou vous pouvez tout simplement crier votre amour pour ce dessin animé !

Pour les utilisateurs de Pinterest, voici l’image à pinner

pinterest voyage cite d'or

Livres, guides et DVD

coffret dvd cités d'or

les incas alixguide voir perou

paititi enquete

voyage archéologique mexique lonely planet perou

Partage avec tes amis
Vraiment bien écrit par
D'autres super articles de Jef

Top 8 des spots touristiques pour fans de bande dessinée

Vous aimez la bande dessinée ? Prenez votre crayon et suivez nous...
Lire plus

3 Comments

  • Article passionnant à lire, bravo ! C’est vraiment une bonne idée de confronter la fiction aux réalités connues, quel beau voyage en période de confinement, merci +++ !

  • Merci pour ce voyage ! mes enfants de 3 et 6 ans aiment beaucoup le dessin animé aussi, comme moi à leur âge 😉 et votre article nous a tous réjouis
    A quand une attraction ou un événement Cités d’or qqpart dans le monde ?!

    • Merci Mel pour ce petit mot. C’est vrai il n’y a rien de « structurer » comme offre Cité d’Or : ni parc, ni visite, ni voyage… et c’est dommage car les quadra d’aujourd’hui étaient pratiquement tous devant ce dessin animé mythique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *